Barrières de protection de piscine : que choisir ?

Choisir sa barrière de protection de piscine
Choisir sa barrière de protection de piscine
Les barrières de protection de piscine permettent de sécuriser l'accès au bassin en opposant physiquement un rempart contre les tentations des petits à aller à l'eau. En bois, plastique, verre, acier... elles restent en France le produit phare de la protection des piscines.


Les barrières de protection de piscine s'installent tout autour de la piscine pour empêcher l'accès des enfants en bas âge au bassin de baignade.

Selon la loi, les barrières de protection de piscine doivent "résister aux actions d'un enfant de moins de cinq ans, notamment en ce qui concerne le système de verrouillage de l'accès, et à ne pas provoquer de blessure". Seules les barrières indiquant sur leur emballage la norme NF P 90-306 sont autorisées.

Trois grandes familles de barrières sont homologuées par le législateur :

  • les barrières fixes : ce sont les plus courantes. Elles s'installent de façon permanente autour de la piscine. Elles se déclinent soit en format plein soit en format à barreaux ;
  • les barrières amovibles : ce type de barrières de protection est démontable ;
  • les barrières escamotables : ce type de barrières de protection est rare car très cher. Elles s'escamotent dans le sol autour de la piscine lorsque le bassin est utilisé. A la fin de la baignade, les barrières se relèvent pour empêcher l'accès au bassin.


Quelle que soit la famille choisie, la barrière de protection homologuée doit obligatoirement être d'une hauteur minimum de 1,10 m. La loi impose une résistance au choc équivalent à un poids de 50 kg. Les matériaux agréés sont le bois, le métal, le plastique, le verre, le textile et le treillis plastique. Les ancrages au sol doivent être solides. L'accès au bassin se fait uniquement par un portillon muni d'un système de verrouillage nécessitant au moins deux actions conjointes (tourner et presser généralement) pour être libéré. Le système de verrouillage doit être facile à libérer par un adulte en cas d'urgence.

Selon le type de barrières choisi et la longueur à barrer, les prix varient dans une amplitude de 1 000 à plus de 10 000 €.

Attention : si l'installation de barrières de piscines peut sembler relativement simple, nous vous invitons à faire installer vos barrières par des professionnels agréés. Ce sont les plus à même de vous garantir la plus grande sécurité pour vos enfants.

Les avantages des barrières de piscine

Le principal avantage de la barrière de protection de piscine est de fermer physiquement l'espace de baignade aux enfants. Les tentations sont ainsi moins grandes de braver l'interdit pour les enfants en âge de marcher. Pour les tout-petits, la barrière est le système le plus dissuasif.

Les autres avantages : la barrière de protection est parfaitement efficace lorsque la maisonnée accueille un animal domestique. Avec un chien à la maison, l'alarme peut rapidement devenir un vrai casse-tête avec des déclenchements à répétition à chaque passage de Médor.
Puis, en termes de coût d'installation. La barrière de protection reste un bon compromis entre l'alarme (pas toujours pratique à l'usage) et l'abri aux tarifs dissuasifs.

Les inconvénients de la barrière de piscine

Le principal inconvénient de la barrière de protection de piscine tient à son inesthétisme. Lorsque le bassin est installé à proximité de la maison, la barrière de protection fait écran à toutes les perspectives visuelles et rend les aménagements paysagers quelque peu compliqués.

Cet article a recueilli 3 avis. 67% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".