Bec de lièvre (ou fente labio-palatine)

Tout savoir sur le bec de lièvre ou fente labio-palatine
Tout savoir sur le bec de lièvre ou fente labio-palatine
La fente labio-palatine est une malformation congénitale de la face. Plus connue sous le nom de bec de lièvre, elle apparaît tôt durant le développement de l’embryon et touche 1 enfant sur 1000 en Europe. Entraînant des difficultés d’alimentation et de parole, une intervention chirurgicale est nécessaire associée par la suite à une rééducation orthophonique et un suivi orthodontique.


Fente labiale, fente palatine ou association des deux ?

La fente labiale, plus fréquente, se caractérise par une fissure plus ou moins importante de la lèvre supérieure. Cette malformation touche plus les filles que les garçons.

La fente palatine se situe quant à elle par une fissure du palais jusqu’à la mâchoire supérieure, entraînant une communication entre le nez et la bouche. Elle touche plutôt les garçons.

Le terme de fente labio-palatine ou bec de lièvre est utilisé en cas d’association d'une fente labiale et d'une fente palatine. Elle démarre à la base du nez et s’étend jusqu’au fond du palais.

Toutes ces malformations peuvent être :

  • isolées (70% des cas) ou associées à d’autres malformations cardiaques, digestives ou cérébrales ;
  • totales ou partielles ;
  • d'un seul côté (80% des cas) ou des deux, souvent du côté gauche.

Bec de lièvre : que se passe-t'il chez l’embryon ?

Ces malformations apparaissent tôt lors du développement embryonnaire, vers la 5ème/6ème semaine de vie intra-utérine, au moment où se forme le visage du fœtus.

orsque tout se déroule bien, deux parties appelées « bourgeons » doivent se souder : l’une donnera le bas du visage, l’autre formera le nez et le front. Mais il arrive que ces deux parties ne se soudent pas et une fissure plus ou moins importante se forme alors. C’est au cours de l’échographie du deuxième trimestre que d’éventuelles fentes labiales et/ou palatines seront décelées.

Des causes encore floues

Même si une composante génétique est probable, aucun gène n’a encore été identifié comme responsable de la fente labio-palatine, labiale ou palatine.

Un facteur héréditaire favoriserait la survenue de cette malformation. Lorsque les parents ou un membre de la fratrie présentent une fente quelle qu’elle soit, le risque pour le nourrisson à venir est augmenté.

Intervention chirurgicale : une méthode efficace et précoce

Les conséquences de cette malformation sont, dès la naissance, l’alimentation du nourrisson (utilisation d’une tétine adaptée). Des complications peuvent intervenir comme des problèmes respiratoires et des troubles auditifs.

Mais que ce soit une fente labiale, palatine ou labio-palatine, le recours à la chirurgie est indispensable.

  • fente labiale : l’opération se fera dans les 3 premiers mois du nourrisson ;
  • fente palatine : l’opération se fera entre 6 mois et 1 an ;
  • fente labio-palatine : l’opération se fera en deux temps.

Une intervention chirurgicale peut s’envisager également d’un point de vue esthétique, vers l’adolescence, pour réduire les cicatrices des premières opérations.

Prise en charge pluridisciplinaire

Outre un suivi en chirurgie et par un ORL, une prise en charge orthophonique peut être nécessaire. La fente labio-palatine, labiale ou palatine peut entrainer des troubles de l’articulation, de gestion du souffle et du timbre de la voix.

Un traitement en orthodontie permettra de corriger d’éventuelles déformations au niveau des dents, grâce à un appareillage.
Enfin, un suivi par un psychologue pourra aider l’enfant, si besoin, à accepter sa différence et à gérer le regard des autres.

Certains de ces professionnels seront amenés à suivre leur patient de la naissance jusqu’à l’âge adulte.