Le bégaiement chez l’enfant

Tout savoir sur le bégaiement chez l'enfant
Tout savoir sur le bégaiement chez l'enfant
Le bégaiement est un trouble de l’élocution qui peut apparaître durant l’enfance. Qu’est-ce vraiment que le bégaiement ? Quelles sont les prises en charge possibles ? Comment aider l’enfant qui bégaie ?


Qu’est-ce que le bégaiement ?

Le bégaiement est un trouble de l’élocution, perturbation de la parole ou trouble du langage.

Il se traduit le plus souvent par des répétitions de syllabes, des blocages, parfois accompagnés de spasmes respiratoires. Il est accentué par le stress et la fatigue.

On distingue deux types de bégaiement :

  • le bégaiement tonique : quand le premier son d’un mot est "bloqué" ;
  • le bégaiement clonique : quand la première syllabe d’un mot est répétée plusieurs fois.

Apparition du bégaiement chez l’enfant

De manière normale, le bégaiement peut apparaître chez l’enfant qui apprend à parler et qui doit mobiliser pour cela différents muscles et organes. La période d’apparition est le plus souvent vers 2-3 ans.
En revanche, il ne faut pas que cette période dure trop longtemps et s’installe par la suite. Le plus souvent, les garçons bégaient plus que les filles.

Toute la difficulté est de savoir repérer ce trouble, sans pour autant le minimiser ou au contraire insister dessus.

Origine du bégaiement

Soit le bégaiement fait partie de l’évolution dite « normale » du langage et de son apprentissage, soit il présente d’autres causes et pourra apparaître plus tardivement.

Ainsi, il peut y avoir des facteurs déclenchants  ou favorisants,  parfois avec des antécédents de bégaiement dans la famille, ou avec  une situation qui a entraîné du stress chez l’enfant (déménagement, naissance d’un autre enfant, changement d’école et de copains, contexte familial, …).

Mais en tout état de cause, le bégaiement n’est en rien lié à une malformation physique.

Quelle prise en charge pour l’enfant ?

Il faut savoir que dans un quart des cas, le bégaiement ne passera pas seul. Pour cette raison, la prise en charge doit être précoce afin de prévenir une installation durable du trouble.

La prise en charge est multidisciplinaire :

  • le pédiatre : son rôle est de repérer les antécédents familiaux possibles ainsi que d’éliminer une autre pathologie. Il adressera ou non l’enfant chez l’orthophoniste et/ou le psychologue ;
  • l’orthophoniste : le bilan déterminera si l’enfant présente ou non un bégaiement. La rééducation pour un petit enfant consistera surtout en conseils donnés aux parents et s’il est bien pris en charge, le bégaiement peut disparaître. Pour un enfant plus âgé, le bégaiement sera atténué avec une rééducation portant sur l’amélioration de la communication ;
  • le psychologue : l’enfant sera suivi s’il présente des troubles associés du comportement, afin de retrouver confiance en lui.

Comment aider son enfant qui bégaie ?

En premier lieu, il faut trouver un juste équilibre entre minimiser le trouble et le dramatiser.

Quelques conseils très pratiques :

  • même si votre enfant est encore petit, n’hésitez pas à consulter afin d’être rassuré ;
  • parler à l’enfant plus lentement ;
  • lui laisser un temps de parole suffisant, sans montrer d’impatience ;
  • en parler avec les autres enfants de la famille ;
  • en parler à l’école afin d’éviter les moqueries possibles ;
  • ne pas le faire redire sa phrase et ne pas la finir à sa place ;
  • éviter de lui dire "respire, sois calme…" ;
  • éviter trop d’excitation ;
  • ne pas lui mettre la pression en demandant un langage parfait.