Bénéficier d'aides financières pour partir en stage à l'étranger

Article mis à jour le 
Toute carrière se fait désormais à l'internationale !
Toute carrière se fait désormais à l'internationale !
Formateurs et enrichissants, les stages étudiants à l’étranger font toute la différence sur un CV. Ces séjours permettent d’améliorer ses compétences en langue et en communication, mais aussi de s’ouvrir des perspectives professionnelles à l’international. Si votre budget est restreint, des aides financières ont été mises en place pour faciliter la mobilité des jeunes en Europe et dans le monde.


Pourquoi partir à l'étranger ?

Même si vous n’étudiez pas une langue étrangère, vous avez tout intérêt à réaliser un stage dans un autre pays. La plupart des sociétés sont désormais implantées à l’international et recherchent un personnel mobile, ouvert à la diversité culturelle. En vous forgeant un réseau de contact à l’étranger, vous vous ouvrez des perspectives de carrière sur un marché du travail élargi. De plus, c’est une formidable opportunité d’aborder le monde du travail à travers un regard différent. Qui sait, vous déciderez peut-être même de rester sur place à la fin du stage !

Les formalités et les frais de déplacement peuvent être lourds, particulièrement dans le cas d’un stage en Asie, une région qui attire de plus en plus de jeunes étudiants. Billets d’avion, frais de location, coût de la vie quotidienne, les dépenses sont parfois très élevées pour des stages peu ou pas du tout rémunérés. Heureusement, il existe de nombreuses aides financières pour faciliter les séjours des étudiants à l’étranger.

Les financements classiques

Conscient des enjeux de la mondialisation, le gouvernement propose des financements publics aux jeunes étudiants qui souhaitent partir à l’étranger. Le Ministère de l'Education Nationale a mis en place des aides spéciales pour les stages et expériences professionnelles à l’international. Les bourses à la mobilité peuvent être accordées par les universités, le département ou la région, les ambassades françaises implantées dans le pays de destination, et même les consulats en France. Il est important de se renseigner très tôt car les démarches sont souvent longues. Généralement, les aides sont attribuées selon les ressources de l’étudiant, le sérieux de son projet et la pertinence du stage dans le cursus suivi. L’aide peut couvrir les billets d’avion, ou se présenter sous forme d’une rente mensuelle.

Les financements privés

Les entreprises peuvent aussi accorder des bourses aux étudiants qu’elles accueillent. C’est dans leur intérêt de faciliter la mobilité du stagiaire qui va enrichir leur équipe.

Un cas d’actualité pour illustrer ce type de financement est celui de l’agence de voyage TravelBird, qui a récemment lancé un programme de bourse. Elle offre un stage au siège de l’agence à Amsterdam associé à une bourse de 3 000 euros. Une opportunité qui semble plaire aux établissements scolaires puisqu’ils sont presque 200 de 15 pays différents à participer au programme. Parmi eux, le King’s College de Londres, l’université McGill au Canada, le Trinity College en Irlande… Un bon moyen pour ces derniers de renforcer leur image internationale et celle de leurs étudiants.

Ce genre d’initiatives est lié à l’émergence d’un nouveau mode de recrutement qui favorise l’apprentissage plutôt que les diplômes théoriques.

Cet article a recueilli 4 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".