La bilirubine

Par : Philippe Colin - Dernière modification : 15 mai 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
bilirubine

Bilirubine

La bilirubine est un produit de dégradation de l'hémoglobine, qui est éliminé par le foie et excrété par la bile dans l'intestin, où elle sera dégradée en stercobiline de couleur brun foncé. Une accumulation anormale de bilirubine, dans le sang et les tissus, peut provoquer un ictère, appelé aussi jaunisse.


Bilirubine : elle constitue le principal pigment de la bile

On en distingue plusieurs types dans le corps :

  • La bilirubine libre, appelée également bilirubine vraie ou non conjuguée, est produite dans la rate et la moelle osseuse. Elle est non soluble dans l'eau et toxique pour le cerveau. La bilirubine libre est transportée jusqu'au foie par l'albumine (protéine) contenue dans le sang ;
  • La bilirubine conjuguée, soluble dans l'eau, provient quant à elle de la transformation chimique qui s'opère à l'intérieur du foie. Elle est excrétée dans la bile. À l'intérieur des intestins, la bilirubine conjuguée permet de colorer les selles en brun, grâce à l'action de bactéries.


La bilirubine non-conjuguée peut augmenter en cas de destruction accrue des globules rouges (hémolyse) et la bilirubine conjuguée augmente dans le sang lorsqu'il y a un syndrome d'inflammation ou d'obstruction hépatique (hépatite, cirrhose, calculs biliaires) qui empêche l'élimination normale de la bilirubine par la bile. Dans les deux cas, l'accumulation de bilirubine est responsable d'un ictère ou jaunisse.

Les taux normaux de bilirubine sont :

Bilirubine conjuguée : 0 à 3 µmol/l
Bilirubine non conjuguée : 2 à 17 µmol/l

Bienfaits de la bilirubine

Une quantité modérée de bilirubine peut être bénéfique pour l'organisme. Selon certains chercheurs, la bilirubine pourrait protéger les tissus contre l'effet oxydatif des radicaux libres et autres oxydants.

L'analyse statistique de personnes ayant une bilirubinémie un peu plus haute que la normale a montré qu'elles avaient un risque plus faible de développer des maladies cardiovasculaires.

Hyper bilirubinémie

L'augmentation de la quantité de bilirubine dans le sang au point d'une concentration anormale est appelée "hyper bilirubinémie" par les médecins.

Dans le corps une hausse de la bilirubine peut être causée par divers facteurs :

  • une hémolyse ou une augmentation de la dégradation des globules rouges ;
  • le syndrome de Gilbert, maladie génétique du métabolisme de la bilirubine, présente chez environ 5% de la population ;
  • une hausse modérée de drogues, en particulier des neuroleptiques et de certaines hormones sexuelles ;
  • une hépatite ;
  • une constriction biliaire (bénigne ou maligne).


Par ailleurs, une très forte concentration sanguine de bilirubine peut être causée par :

  • une hyperbilirubinémie néonatale, quand le foie du nouveau-né n'est pas capable de la conjuguer (voir toxicité) ;
  • une obstruction importante du conduit biliaire (causée par un calcul, une tumeur...) ;
  • une grave cirrhose du foie ;
  • une hépatite sévère ;
  • le syndrome de Crigler-Najjar ;
  • le syndrome de Dubin-Johnson ;
  • une lithiase (calcul) du canal cholédoque (chronique ou intense) ;
  • certains parasites.


C'est l'augmentation à l'intérieur du sang de l'une ou de l'autre des bilirubines (libre ou conjuguée), qui entraîne l'accumulation de pigment à l'intérieur du tissu, et produit ainsi un ictère, dit aussi jaunisse.

Effets d'une hausse de la bilirubine chez le nourrisson

Chez le nourrisson, une forte concentration de bilirubine dans le sang (hyper bilirubinémie) peut entraîner son accumulation dans certaines régions du cerveau. Les médecins parlent alors du kernictérus 1.

Il se caractérise par des détériorations irréversibles de ces régions, des convulsions, des troubles des réflexes et des mouvements des yeux.
La toxicité de la bilirubine dans le cerveau du nouveau-né est due au manque de protection du corps du nourrisson, à la différence de celui d'un adulte.

La barrière hématoencéphalique n'a pas totalement développé, ce qui permet à la bilirubine de se diffuser librement à travers les capillaires sanguins du cerveau. De plus, les nouveau-nés sont plus exposés à l'hyper bilirubinémie car ils ne possèdent pas la bactérie intestinale qui facilite la décomposition et l'excrétion de la bilirubine dans les selles.

Comment dépister la jaunisse ?

Pour mieux comprendre les causes d'une augmentation de la bilirubinémie, il est généralement plus simple de procéder à d'autres tests hépatiques (particulièrement des enzymes ALT, AST, GGT et Alk Phos), à un frottis sanguin (hémolyse, etc), ou de rechercher des traces d'une hépatite infectieuse (c'est-à-dire hépatite A, B, C, delta, E, etc).

L'ictère est responsable d'une coloration jaune du blanc des yeux à partir de 30 à 50 µmol/l de bilirubine, et d'une coloration jaune de la peau pour des valeurs plus élevées. L'augmentation de la bilirubine conjuguée entraîne une décoloration des selles (la bilirubine ne passe plus dans l'intestin) et une coloration foncée des urines.

A noter : la bilirubine est altérée par la lumière. Aussi les échantillons de sang (surtout les tubes de sérum) doivent être protégés de son exposition.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr