Les bonnes idées pour rester au chaud

Chauffage d'extérieur
Chauffage d'extérieur
Pour profiter de petits moments de plaisir conviviaux sur votre terrasse ou dans votre jardin, même hors saison, restez bien au chaud en installant des chauffages d’extérieurs. Brasero, parasol chauffant, chauffage électrique… comment choisir ? Suivez le guide !


Les différents modèles de chauffage

Pour sélectionner le chauffage qui vous correspond le mieux, vous devez prendre en compte quatre critères : ses fonctionnalités, sa puissance, son rayonnement et sa praticité.

  • Le chauffage d’extérieur mural est une lampe chauffante halogène très puissante. En effet, elle atteint facilement les 2 000 W, pour un rayonnement avoisinant les 12 mètres. Pour plus de praticité, certains chauffages de ce genre sont munis de supports orientables, voire télécommandables. Ce type de matériel est très facile à installer.

 

  • Le chauffage d’extérieur mobile fonctionne via un système infrarouge avec une puissance variable selon le modèle, entre 1200 et 2 000 W. Pour une manipulation facile, il est installé sur un socle muni d’une poignée. Le prix de ce modèle varie entre 450 et 750 €.

 

  • La cheminée d’extérieur fonctionne de deux manières, soit au bioéthanol, soit au bois. Celle au bioéthanol dispose d’un brûleur alimenté à l’éthanol et peut se poser sur votre table de jardin ou y être intégré. Celui au bois est recouvert d’un couvercle de forme ovoïdale et peut se poser où vous le souhaitez. La cheminée extérieure au bioéthanol est le chauffage extérieur le plus cher de tous, comptez entre 500 et 1500 €. Celui au bois en revanche, peut se trouver entre 100 et 300 €.

 

  • Le parasol chauffant à gaz est le type de chauffage le plus répandu sur les terrasses de bar ou de restaurant. Pour une autonomie de 15 à 29 heures et un rayonnement de 15 mètres environ, 12 kW de butane ou de propane sont utilisés. Ce modèle de chauffage vous coûtera au minimum 200 €.

 

  • Le parasol chauffant électrique est similaire à celui fonctionnant au gaz, à la différence qu’il dispose d’un câble d’alimentation de 3 à 10 mètres selon le modèle. Pour faciliter son déplacement, il présente parfois des roulettes. Comme le parasol chauffant à gaz, son rayonnement est de 15 mètres, pour une puissance de 2 000 W. Prévoyez entre 150 et 350 € par parasol en termes de budget.

 

  • Le brasero détient un double emploi puisqu’il sert de chauffage extérieur en hiver et peut servir de barbecue en été. Vous pouvez en trouver en acier, en terre cuite ou en fonte. Le brasero fonctionne au bois, au charbon, au gaz ou à l’électricité. Selon le matériau et le mode de chauffage, le prix du brasero varie. 

Placement et entretien

Les dispositifs de chauffage électrique, qu’il s’agisse de lampe chauffante ou de parasol, ne chauffent pas l’air ambiant, mais les objets qui les entourent. Il est donc important de les placer à un endroit stratégique pour que leur rayonnement touche le maximum de personnes. Pour un réchauffement efficace, la meilleure solution est de multiplier les sources de chaleur afin que leur rayonnement se croise.

 

Les chauffages d’extérieur fonctionnant au gaz, au charbon et au bois ne réchauffent pas non plus l’air ambiant. De ce fait, il est également important de les placer stratégiquement. En revanche, veillez à laisser un mètre d’espace entre votre source de chaleur et les objets alentour pour éviter tous risques d’incendie. Placez votre chauffage sur un sol dur et stable, dans un espace sans trop de courants d’air.

En ce qui concerne l’entretien, les chauffages électriques n’en nécessitent pas réellement. En effet, ils ne brassent pas l’air et ne possèdent pas de brûleur qui risque de s’encrasser. Le seul entretien vraiment nécessaire est le changement de l’ampoule lorsque celle-ci est usée. À savoir qu'une ampoule halogène a une autonomie comprise entre 5 000 et 7 000 heures.

 

Pour les chauffages à gaz, la flamme sert de repère. Si celle-ci s’éteint sans raison après le démarrage ou si un côté est moins enflammé que l’autre, un nettoyage s’impose. Pour ce faire, évitez les produits abrasifs et inflammables, munissez-vous simplement d’un chiffon doux imbibé d’eau pour nettoyer les surfaces extérieures, les compartiments de contrôle ainsi que les trous d’aération. Pour le brûleur en inox, servez-vous de coton-tige.