Calculer le coût de viabilisation d'un terrain

Viabiliser un terrain
Viabiliser un terrain
Mettre en œuvre la viabilisation d'un terrain suppose de réaliser diverses démarches administratives, et de disposer d'un budget plus ou moins important en fonction des caractéristiques de la parcelle. Quels sont les éléments à prendre en compte pour déterminer le coût de viabilisation d'un terrain ?


Qu'est-ce que la viabilisation d'un terrain ?

Un terrain est dit "viabilisé" lorsque l'ensemble des raccordements aux réseaux communs (eau, électricité, gaz, téléphone ou assainissement) a été effectué. En règle générale, les promoteurs immobiliers se chargent de ces formalités, mais il arrive parfois que des terrains non viabilisés soient mis sur le marché, notamment dans les zones rurales ou semi-urbaines. Dès lors, c'est au futur propriétaire de procéder à la viabilisation de son terrain.

Le coût de cette viabilisation représente la somme nécessaire pour effectuer les travaux de raccordements, dont la majeure partie sera en réalité consacrée au creusement des tranchées.

Comment estimer le coût de viabilisation du terrain ?

Les démarches préalables en mairie

Avant de procéder à la viabilisation, le propriétaire doit tout d'abord se procurer auprès de la mairie où est situé le terrain un certificat d'urbanisme pré-opérationnel qui l'informera sur les équipements existants, les conditions de construction et les taxes en vigueur. Ce document lui permettra de savoir si son terrain peut être viabilisé et comment.
 

Les critères qui influent sur le coût de viabilisation

Le coût de viabilisation d'un terrain varie fortement en fonction de sa taille, de sa configuration et de sa situation géographique. L'éloignement du terrain par rapport aux réseaux communs, de même que la distance entre la bordure de la propriété et l'emplacement du bâtiment raccordé, auront un impact majeur sur le prix final. Plus le terrain ou le logement est distant des réseaux, plus le coût de viabilisation est élevé. C'est pourquoi les travaux de viabilisation sont notoirement plus onéreux pour les terrains agricoles et les habitations campagnardes que pour les logements urbains.


Quel budget prévoir pour la viabilisation du terrain ?

Pour un terrain standard situé à proximité immédiate des réseaux publics, il faut compter au minimum 3 000 à 5 000 € pour établir les principaux raccordements. En revanche, dans le cas d'une maison éloignée ou d'un terrain difficilement praticable, le budget requis explosera très vite et dépassera aisément les 10 000 ou 15 000 € à partir de 1 000 mètres de distance.

Cet article a recueilli 2 avis. 50% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".