Camélias : des fleurs pleines d'élégance

Camellia sasanqua
Camellia sasanqua
Originaires d’Extrême-Orient, les camélias rivalisent d’élégance dans les parcs et jardins. Ils offrent l’avantage de fleurir pendant tout l’hiver, en pleine terre comme sur le balcon.


Généralités sur les camélias

De la même famille botanique que le thé (Théacées), les camélias (Camellia sp.) sont originaires du Japon et de l’Asie du Sud-Est.

D’une taille généralement comprise entre 1,80 m à 4,50 m de hauteur, bien qu'il existe des variétés plus petites (60 cm), le feuillage est vert brillant très typique, et les fleurs, très nombreuses, ressemblent à celles des roses des pivoines ou des anémones.

Elles sont disponibles dans une large gamme de couleurs allant du blanc au rose et du rouge au jaune ou bigarrées, et dans des tailles variées, y compris les semi-doubles et doubles. La floraison, remarquable par son renouvellement continu, a lieu de novembre à mai.

Espèces de camélias

Camélia du Japon (Camellia japonica)
Camélia du Japon (Camellia japonica)

Deux types de camélias sont fréquemment cultivés dans les jardins :

  • les camélias du Japon (Camellia japonica), les plus populaires, fleurissent en hiver ou tôt au printemps. Ils ont de grandes feuilles et des fleurs qui se distinguent par la présence des étamines jaunes au milieu des pétales roses.
  • les camélias sasanquas (Camellia sasanqua) ont des feuilles sombres et des petites fleurs, et ils fleurissent à l'automne. Ces camélias sont plus résistants, plus tolérants à la sécheresse et résistants aux maladies que les espèces du Japon, et de nombreuses variétés peuvent tolérer le plein soleil.

Conseils de culture

Plantation d'un camélia
Plantation d'un camélia

Les camélias aiment le climat chaud et tempéré. Rustiques par -10°C, il faut toutefois les protéger en hiver. Les pots doivent être rentrés ou entourés de plastique à bulles.

Les camélias sont des plantes de bruyère. Elles ne tolèrent que des terrains acides ou neutres et redoutent la présence de calcaire. Elles poussent sur un sol bien drainé et léger.

Un terrain semi-ombragé ou exposé à l’ombre est requis. Ils sont souvent cultivés à l'ombre de grands arbres à l’orée de forêts.

L’arbuste a besoin idéalement d’une humidité constante tout au long de l’année. Toutefois l’arrosage doit être modéré, sans excès, car il peut entraîner la pourriture des racines.

Les camélias doivent être plantés dans un trou profond (le triple de la motte). Celui-ci sera idéalement tapissé par un feutre géotextile avec, au fond, un lit de graviers pour assurer le drainage, puis rempli d’un mélange de terre de bruyère et d'1/4 de terre de jardin. La plantation doit être réalisée de sorte que le dessus de la motte soit de niveau avec la surface du sol, ce qui permet de drainer l'eau à partir du tronc.

Les petites variétés peuvent être cultivées dans des récipients, pots ou jardinières. Utilisez un mélange de terreau conçu pour camélias, azalées et rhododendrons.

Entretien des camélias

Il est important de retirer les fleurs fanées afin de permettre le renouvellement de la floraison.

L’arbuste ne doit en revanche pas être taillé, ou très peu, car c’est un arbuste à croissance très lente, autour de 30 cm par an.

Ajouter un peu d’engrais après la floraison peut stimuler la formation des boutons.

Les camélias ont besoin de plusieurs centimètres de paillis pour conserver des niveaux d'humidité et des températures constantes, mais assurez-vous que le paillis ne touche pas le tronc de la plante, ceci afin d’éviter les maladies.

Maladies et ravageurs

Recherchez sous les feuilles des toiles d’araignées (signe de la présence des tétranyques) et un feutrage blanc ou un miellat collant (dûs à la cochenille). Traitez-les avec un savon insecticide en pulvérisation.

La coloration blanche des feuilles est un signe de mauvaise tolérance au calcaire. Arrosez à l’eau de pluie et non celle du robinet.

Pour aider à prévenir les champignons et bactéries, ramassez et éliminez les fleurs tombées et les pétales.

Si les nervures des feuilles jaunissent, le pH de votre sol peut être trop élevé. Pour le savoir, menez une analyse du sol et ajustez au besoin.

Sur les camélias âgés, une petite perte de feuilles est normal. De grandes quantités de feuilles mortes, jaunies, ou des taches peuvent être un signe de maladie.