Choisir un sac de couchage

Par : Lafuma - Dernière modification : 6 mai 2011 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
Choisir sac couchege camping

Choisir son sac de couchage pour le camping © Lafuma

Pour bien choisir son sac de couchage, il faut avant tout bien évaluer les conditions dans lesquelles vous l'utiliserez la plupart du temps. Une bonne nuit de sommeil vaut bien de se creuser un peu la tête.


Définir les conditions d'utilisation du sac de couchage

Le sac de couchage est l'un des éléments essentiels du kit de campeur. Pour choisir votre sac de couchage, définir les conditions climatiques auxquelles vous serez généralement confronté est crucial (climat très froid, chaud, froid sec, temps de mi-saison humide etc.).

Par ailleurs, selon que vous aurez ou non à porter votre sac de couchage (itinéraire en autonomie complète, ou à l'opposé excursion en motoneige), le poids peut devenir un élément primordial.

Températures habituelles d'utilisation de votre sac de couchage

Pour ce qui concerne les températures, sachez que dans le commerce, jusqu'à quatre indications de température peuvent vous être proposées. Celle qui doit être votre référence est la température de confort. Elle correspond à la température à laquelle vous pouvez réellement dormir.

Les trois autres, "extrême", et pour certains fabricants "limite" et "maximale", donnent des indications qui n'incluent pas de notion de confort.

La température extrême correspond donc à un sommeil en condition de survie extrême : au delà de cette température la survie peut être compromise.

La température dite "limite" est la température la plus basse à laquelle un individu peut dormir sans sentir le froid.

Enfin, à l'opposé, la température "maximale" est la température à laquelle un individu peut dormir sans transpirer de chaud.
Si la température extrême est de -15°C, cela signifiera donc que les conditions de survie seront limitées à cette température, sans que le sommeil soit possible.

Poids de votre sac de couchage

Dans le cas d'une randonnée sur plusieurs jours avec des bivouacs nombreux, le poids du sac de couchage sera un paramètre important à prendre en ligne de compte. Si l'on considère le rapport poids / température, les sacs en duvet s'imposent.

De nombreux fabricants proposent des sacs de moins d'un kilo, pour des températures de confort inférieures à 0°C. Naturellement, plus votre température de confort sera basse plus votre sac sera lourd.

Garnissage de votre sac de couchage : duvet ou synthétique ?

Les sacs de couchage en fibres synthétiques gardent leurs capacités d'isolation même dans des conditions humides.

Comparés aux duvets, Ils sont légèrement moins chers à performance égale, mais durent moins longtemps. Dernier point faible, ils sont plus volumineux que les duvets (qui se compressent plus aisément) et sont plus lourds.

Moins résistant à l'humidité que son homologue synthétique, le sac de couchage en duvet affiche une légèreté optimale. Il se compresse facilement, mais affiche un prix souvent plus élevé que le synthétique.

Si vos priorités sont la résistance à l'humidité et un petit prix, le synthétique est votre allié. Mais si vous préférez bénéficier d'un confort maximal et d'un poids plume, choisissez donc plutôt le duvet.

L'isolation et la compression du sac de couchage

Pour favoriser un confort dans le sommeil, les sacs de couchage sarcophage (appelés souvent "sarco") épousent les formes du corps. Plus larges en haut qu'en bas, leur conception permet de résister à des températures extrêmes.

Sachez que plus un sac de couchage en duvet est volumineux, plus il est isolant. L'indice Fill Power (FP), calculé en cuin ou cubic inches, permet de mesurer cette capacité. Plus il est élevé plus le sac de couchage sera isolant : les cuins de 750 ou 800 sont considérés comme extrêmement performants.

Pour optimiser les qualités de votre sac de couchage, prévoyez d'utiliser un tapis de sol très isolant. Les modèles dits autogonflants sont les plus efficaces dans la plupart des situations. Là encore se pose en revanche la question du poids et de l'encombrement.

Finitions et accessoires

Lorsqu'il fait froid, un sac de couchage doté d'un bourrelet anti-froid, qui empêche le froid de passer par le haut est un bon atout.

Si vous hésitez entre plusieurs modèles, prenez le modèle qui permet d'affronter les températures les plus froides.

Cependant, si vous ne bravez le froid qu'exceptionnellement, gardez à l'esprit que vous pouvez utiliser des sacs intérieurs en Thermolite© comme par exemple les sacs Reactor Plus de Sea to Summit. En complément de votre sac de couchage, ces sacs permettent de gagner quelques précieux degrés : une bonne alternative.

Pour les adeptes des nuits à la belle étoile ou de nuits en igloo, utiliser un sur-sac en matériau imper-respirant en complément de votre sac de couchage vous protègera de l'humidité et du vent le cas échéant. Attention cependant à sélectionner des matériaux suffisamment respirants pour éviter la condensation.


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr