Le chacal, l'histoire d'une mauvaise réputation

Dieux égyptiens à tête de chacal
Dieux égyptiens à tête de chacal
Au fil des siècles, la réputation du chacal est devenue exécrable.


Étymologie

Le mot chacal vient d'un mot sanskrit qui signifiait celui qui hurle. En vieux français, il a été ciacale puis chacale.
En anglais il est jackal, en italien sciacallo.
Le chacal commun est en latin canis aureus. Le chien doré, c'est bien une des rares occasions où la pauvre bête se retrouve en compagnie d'un qualificatif qui n'est pas péjoratif. Doré est en employé ici en référence à la couleur de sa robe.
Le chacal à chabraque ainsi appelé par ce qu'il a, dessinée sur le dos, une chabraque, ce manteau grossier dont les cavaliers protégeaient leurs montures.

Les chacals et l’Egypte antique

Les égyptiens avaient des problèmes avec leurs sépultures qui étaient régulièrement pillées par des animaux charognards en particulier par les chacals. Pragmatiques, ils les déifièrent en leurs donnant des missions sacrées toujours proches de se qu'ils pensaient être leur domaine de compétences l'entretien des cadavres et la surveillance des cimetières.
Anubis, dont le culte principal était rendu à Lycopolis qui devient ensuite cynopolis (lycopolis : la ville des loups, cynopolis : la ville des chiens ou des chacals) est le plus important de ces dieux-chacals. Il était représenté par une tête de chacal surmontant un corps d'humain. Cette tête était de couleur noire, de la couleur de la chair putréfiée mais aussi celle des limons fertiles du Nil, symbole de renaissance.

Liste des dieux-chacals égyptiens
Am-heh : Le dieu du royaume des défunts, à tête de chacal
Anupet : La déesse représentée sous les traits d'une chienne sauvage
Baba : Le dieu à forme de chien roux
Douamoutef : Le dieu protecteur de l'estomac dans les vases canopes
Hermanubis : Le dieu guerrier à tête de chien
Khentyimenty : Le dieu chacal, dieu funéraire de la nécropole d'Abydos
Ophoïs : Le dieu chacal, guide des pharaons et des dieux

D'après Bombonnel, le tueur de panthères Paris, 1863, « les arabes qui savent les chacals profondément versés dans la science de la malice, les tours et les ruses l'on surnommé thaleb, le savant.
Son nom en arabe est dhib, le hurleur.
A.E. Brem dans L'homme et les Animaux 1880, indique que « les indigènes les détestent au plus haut degré car ils volent tout ce qu'ils peuvent, et causent de très grands dégâts parmi les volailles et le menu bétail. Les Somalis assurent qu'ils mangent la queue de leurs moutons. Les Hottentots disent que le chacal est un fou, parce qu'il ne rode jamais sans trahir ses mauvaises intentions par ses hurlements.
Dans ce même livre l'auteur relate des chasses au chacal avec des lévriers.

Course de lévriers moderne
Course de lévriers moderne

Il y a 25 ans, j'ai moi-même, au Maroc dans la région de Rabat, assisté à ces chasses avec des sloughis. En constatant la rapidité de ces chiens derrière les chacals, je me suis ouvert auprès de leurs propriétaires de mon étonnement devant de telles performances. Je fis part, un peu donneur de leçons qu'à mes yeux ils seraient surement les vainqueurs des courses de lévriers organisées dans les plus grands cynodromes d'Europe et des États-Unis. On m'a répondu avec fierté que ces chiens étaient des chasseurs et non pas des chiens de cirque et que la seule fois où ils avaient tenté l'aventure de la compétition celle-ci s'était soldée par une catastrophe. Ils expliquèrent, goguenards, que leurs chiens, au lieu de se fatiguer à courir bêtement derrière le leurre, avaient tout simplement fait demi-tour, l'avaient attendu, saisit et mis en pièces jetant ainsi une belle pagaille dans l'organisation de la course et surtout dans celle des paris.
 

Le troupeau du chevrier avant la rencontre avec les chacals…
Le troupeau du chevrier avant la rencontre avec les chacals…

Le chacal et l'homme dupé
Amachahou rebbi ats iselhou
Ats ighzif anechth ousarou.
(Écoutez, que je vous conte une histoire, Dieu fasse qu'elle soit belle, longue et se déroule comme un long fil).
La malhonnêteté, la roublardise, la duperie ne datent pas d'aujourd'hui. Ce conte du terroir se passe à l'époque où les animaux avaient le don de la parole et communiquaient avec les hommes.
A la lisière d'une forêt, vivait un homme avec sa femme. Ils sont installés là depuis des années. Un chacal qui passait par là a repéré le petit troupeau de chèvres. Il appelle aussitôt ses congénères. Une nuit, ils débarquent dans la hutte faite de branchages où sont parquées les chèvres... Ils les dévorent vivantes.

Bientôt, il ne reste plus à l'homme qu'une chèvre Il décide de la tuer et de la manger lui-même. Le chacal se fait diplomate : Si tu nous donnes la viande de ta dernière chèvre nous te jurons de ne plus toucher à une chèvre avant qu'elle ne soit morte.
- C'est entendu ! C'est entendu ! leur répond l'homme essoufflé.
Croyant avoir mis un terme à la prédation des chacals avec le pacte prononcé, le chevrier s'achète avec ses économies d'autres chèvres mais les chacals continuent à les lui dévorer mais ils innovent dans leur façon de procéder. Avant le pacte, ils dévoraient les chèvres encore vivantes, après le pacte ils les dévorent après les avoir tuées.
De cette façon, ils ne sont pas parjures, car ils ont tenu parole ! C'est ainsi que le chevrier fut dupé...
"Our kefount ethhoudjay inou
Our kefount irden tsemzine. As n-elaïd anetch aksoum tsh'emzine ama ng'a thiouanzizine."
Benrejdal Lounes, conteur kabyle.

Proverbes arabes et kabyles
Qui se fait agneau... le chacal le mangera : l'agneau symbolise la docilité, le chacal la ruse, le mal, la violence. Ceux qui ont trop de bonté sont la proie des méchants..." proverbe amazigh, kabyle.
Il a mangé avec le chacal et pleure avec le berger : évoque la traitrise et l'hypocrisie, proverbe kabyle.
Le chacal disait : Quand j'ai essayé vainement d'avoir une brebis, je me dis c'est comme si je l'avais mangée ! : se dit chaque fois que l'on échoue dans une entreprise, cela compose l'effort déployé et permet de supporter la déception, proverbe kabyle.
Quand le lion saigne, les chacals reprennent courage : les ennemis, et surtout les plus faibles, attendent avec impatience l'opportunité pour nous attaquer, proverbe arabe.
 

Une page de Kelileh va Demneh, datant de 1429, provenant de Hérat, l’illustration représente un chacal essayant de faire fuir un
Une page de Kelileh va Demneh, datant de 1429, provenant de Hérat, l’illustration représente un chacal essayant de faire fuir un

Le chacal est toujours affublé d'une salle réputation.
Même les hommes politiques ne se traitent jamais entre eux de chacal.
Il n'y a sans doute jamais eu un scout qui le pris pour son animal totem, on n'imagine mal "chacal sournois" en train de faire sa B.A.
Pas une équipe ne s'en fit son emblème, les chacals de... défient les Aigles de Carthage, une mission perdue d'avance aux yeux de l'opinion publique.

Affiche du film de Michel Caton-Jones, Le Chacal
Affiche du film de Michel Caton-Jones, Le Chacal

La réputation des chacals va de mal en pis à cause du cinéma qui baptise ses héros les plus cyniques du nom de chacal.
C'est normal en tout cas sur le plan de l'étymologie, les cyniques, ces philosophes grecs qui renonçaient aux biens matériels et avaient à l'égard des autres l'attitude d'un chien de garde, tirent donc leur nom de canis qui est aussi le nom scientifique du chacal.

Le jour du chacal, un film de Robert Zimmerman tiré du roman de Frederick Forsyth, relate la tentative d'attentat menée par Ilich Ramirez Sanchez surnommé le chacal. Cette conspiration contre le Génèral de Gaulle fut montée par l'OAS après l'échec de l'attentat du Petit Clamart en aout 1962, elle ne se concrétisa jamais.

Le Chacal, est un film réalisé en 1998 par Michel Caton-Jones. Bruce Willis y incarne le Chacal, un tueur impitoyable aux multiples visages...

Article réalisé par Jean-Pierre Fleury.