Check List "Voyager en bateau"

Tout prévoir pour votre voyage en mer
Tout prévoir pour votre voyage en mer
Voyager en bateau ne s’improvise pas. Que vous soyez le capitaine de votre propre bateau ou un simple passager. Qu’il soit à voiles ou à moteur, quelques règles s’imposent.


Vérification de l’état général du bateau

Avant de prendre la barre d’un bateau, même si c'est une location, contrôlez :

  • l’état de la coque et du pont (surtout si le bateau n’a pas servi depuis longtemps et s’il n’a pas hiverné dans des conditions idéales) ;
  • les voiles (câbles ou haubans, couture, qualité du tissu, etc.) ;
  • l'état de bon fonctionnement du moteur (système de refroidissement, vidange, changement des filtres, etc.) ;
  • le niveau du carburant ;
  • la réserve de secours de carburant ;
  • l’état du moteur de secours (lorsqu’il y en a un).

Sécurité à bord

Vérifiez la présence d’un matériel de sécurité complet. La réglementation dépend de la distance à laquelle navigue le bateau et de l’éloignement d’un abri (lieu où accoster ou mouiller).

Jusqu’à 2 milles d’un abri, le matériel basique doit comprendre :

  • un équipement individuel de flottabilité (gilet de sauvetage) ;
  • un moyen de repérage lumineux ;
  • un dispositif d’assèchement fixe ou mobile ;
  • un moyen de remonter à bord toute personne tombée à l’eau ;
  • un dispositif coupe-circuit en cas d’éjection du pilote (sur navire hors-bord ou véhicule nautique à moteur) ;
  • un dispositif de lutte anti-incendie ;
  • un dispositif de remorquage ;
  • une ligne de mouillage appropriée (embarcations de plus de 5 adultes).


Jusqu’à 6 milles d’un abri, ajoutez :

  • un dispositif de repérage et d’assistance d’une personne tombée à l’eau (embarcations de plus de 5 adultes) ;
  • 3 feux rouges automatiques à main ;
  • un miroir de signalisation ;
  • un compas magnétique ;
  • au moins une carte de navigation de la zone fréquentée (papier ou électronique) ;
  • le règlement international pour prévenir les abordages en mer (RIPAM) ;
  • un document de synthèse du balisage (éventuellement sous forme de plaquettes autocollantes).


La dernière catégorie, au-delà de 6 milles d’un abri, est réservée aux professionnels.

Important : même si ce n'est pas obligatoire, emportez toujours une trousse de secours.

Papiers administratifs

Vérifiez également que vous possédez tous les documents nécessaires :

  • votre permis bateau ;
  • les documents de propriété ;
  • le contrat d’assurance.

Et lorsqu'il s'agit d'une location :

  • le contrat de location ;
  • l'inventaire signé ;
  • les clauses de l'assurance liée (franchise notamment).

Petit matériel à emporter

Pensez également à emporter le kit standard du matelot :

  • gants ;
  • couteau multifonction ;
  • lampe frontale ou de poche ;
  • montre étanche ;
  • briquet.


Mais aussi :

  • des serviettes ;
  • des lunettes de soleil ;
  • de la crème solaire (indice 50 au moins) ;
  • des vêtements chauds et un k-way ;
  • un chapeau ;
  • de l’eau minérale ;
  • un peu de nourriture ;
  • des médicaments anti-vomitifs (pour les passagers qui seraient susceptibles d’avoir le mal de mer).

Avant de partir

Pour finir, n’oubliez surtout pas de prendre connaissance :

  • de la météo marine ;
  • des heures de marées ;
  • les numéros des gardes côtes ou des urgences, en cas de problème ;
  • des lieux de ravitaillement (en eau, gaz ou carburant) sur votre itinéraire.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : plein air