Bien choisir un arbre ou un arbuste pour son jardin

Choisir un arbre pour son jardin © Rustica C.Hochet
Choisir un arbre pour son jardin © Rustica C.Hochet
Comme pour n’importe quel achat, choisir ses plantes nécessite de savoir séparer le bon grain de l’ivraie. Alors, comment bien choisir ses végétaux ?


A qui s'adresser ?

• Les fournisseurs locaux : ils permettent de juger sur place de la qualité offerte.
• La pépinière : préférez le contact direct avec ceux qui élèvent les plantes, et qui sont capables de vous donner des conseils précis
• Les fêtes des plantes sont également un bon moyen également de prendre contact avec des fournisseurs parfois venus de loin. Par la suite, si vous en êtes content, vous pourrez éventuellement travailler avec eux par correspondance.
• Les catalogues : les achats par catalogue ne sont pas à mépriser, mais commencez par des petites commandes, pour juger de la qualité de votre fournisseur. Achetez toujours en début de saison, pour avoir des produits frais, qui n’ont pas subi les aléas d’un stockage parfois inégal.
• En jardinerie : le conseil n’y est pas toujours bon.  Faites confiance à votre instinct. Les plantes doivent être vigoureuses, saines, et bien enracinées dans un substrat cohérent (gare aux milieux pulvérulents). 

La bonne saison

Achetez vos plantes lors de leur saison naturelle : par exemple, les campanules en fleur en janvier ne reprendront pas au jardin.

Les arbres à racines nues

Ils sont disponibles à la saison de repos. Grâce à cette formule, vous pouvez avoir des plantes assez grandes et aisément transportables pour un prix modique. Notez que certaines espèces, tels les eucalyptus, ne supportent pas cette technique.

Les arbres en motte

Egalement disponibles durant la saison de repos, ces arbres sont fournis avec une motte de terre et de racines enveloppées d’une toile. Bien que partiellement tranchées, les racines sont plus nombreuses que quand elles sont nues, et celles enfermées dans la motte assurent une reprise en douceur. C’est une formule particulièrement recommandable pour les gros sujets, et pour les plantes persistantes (camélias, rhododendrons…).

Les arbres en conteneur

Les plantes sont disponibles toute l’année. Outre le coût (et le poids) plus élevé de ces végétaux, il faut veiller à ce que les racines n’aient pas formé de « chignon ». N’hésitez pas à dépoter l’arbuste pour vérifier. L’avantage est que les plantes peuvent attendre quelque temps sans souffrir, et que vous pouvez les acheter en fleur. C’est également pratique pour un jardin de vacances, où l’on ne se trouve pas toujours en hiver. 

Transporter ses arbres

Quelle que soit la formule choisie, sachez transporter vos plantes. La galerie d’une voiture est le dernier endroit recommandable. Même sans feuilles, les arbres sont desséchés par le vent de la course, surtout s’il fait froid. Si vous n’avez pas d’autre possibilité, enrobez-les soigneusement de film plastique extensible (disponible dans les fournitures pour déménagement), puis d’une toile solide. Sans quoi, il ne faudra pas vous étonner qu’ils ne reprennent pas.