Choisir ses arbres fruitiers

Cerisier
Cerisier
Planter un arbre fruitier, c'est assurer le plaisir des gourmands pour longtemps ! Prune, pomme, poire, cerise, abricot... Il existe de nombreuses variétés conçues pour tous les jardins, du verger au petit balcon gourmand.


Le choix de la forme

La priorité est de choisir un sujet dont la taille adulte correspond à celle de votre jardin. Il existe différentes formes d'arbres fruitiers : forme "de plein vent" (libre), forme conduite (palissée ou arquée). Chacune a des avantages et des inconvénients. Dans les grands jardins, il est conseillé de planter des arbres en forme libre. Dans un petit jardin, les formes palissées sont mieux adaptées, mais elles nécessitent une taille régulière.

Pommier en forme palissé
Pommier en forme palissé

Une autre solution, idéale en ville, passe par le choix d'une variété naine : ces tout petits arbres fruitiers peuvent être cultivés dans des pots.

Le choix des variétés

Ne plantez pas une variété au hasard. Certains critères doivent être pris en compte pour éviter toute déconvenue :

  • la pollinisation : certains arbres ont besoin d'une autre variété pour assurer la fécondation de leurs fleurs, donc leur fructification. D'autres, "autofertiles", fructifient toutes seules ;
  • le porte-greffe : les arbres fruitiers sont pour la plupart issus d'une greffe. Du type de porte-greffe (sur lequel la variété est greffée), dépendent la quantité de feuillage, la précocité de la mise à fruit ainsi que la résistance aux maladies. Pour les petits jardins, choisissez des porte-greffe à faible végétation : ils produiront plus vite ;
  • le goût : un critère capital ! N'oubliez pas que les fruits que vous allez récolter pendant des dizaines d'années doivent vous plaire. Goûtez-les toujours avant de planter !

Le choix du sujet

Au moment de l'achat, vérifiez toujours la qualité des arbres proposés : les branches doivent présenter une belle écorce, sans blessures ni formations de gomme, exempts de mousses ou d'algues vertes. Les racines (si l'arbre est vendu à racines nues) ne doivent pas être abîmées, non desséchées et bien pourvues en "chevelu racinaire" (les racines fines, essentielles à la nutrition de la plante).
Les arbres jeunes sont meilleur marché mais leur mise à fruits sera plus longue que celle des sujets ayant reçu un début de formation chez le pépiniériste : ceux-ci peuvent donner des fruits dès la deuxième année.

Les conditions de plantation et l'entretien

La culture des arbres fruitiers n'est guère exigeante. Pour la plupart rustiques, certains sont pourtant sensibles au froid et se plairont davantage dans le Midi (abricotier, amandier, pêcher). Les arbres nécessitent un terrain abrité des vents dominants et surtout ensoleillé. Offrez-leur un sol ni trop calcaire ni trop acide, profond, bien drainé, aéré, enrichi d'un apport d'engrais organique.

Les arbres fruitiers peuvent être sujets à des maladies cryptogamiques (dues à des champignons phytopathogènes) ou aux attaques d'insectes parasites et de leurs larves. Des traitements et une taille adaptée à chaque cas peuvent être nécessaires.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : arbres et arbustes