Bien choisir sa bêche, sa fourche et sa pelle !

Choisir le bon outil © F.Marre/Les Brûlés
Choisir le bon outil © F.Marre/Les Brûlés
Choisir ses outils de jardin n’est pas toujours chose aisée. Ceux-ci doivent être efficaces, tout en étant du meilleur rapport qualité-prix possible, et adaptés à l’usage qu’on veut en faire.


Bien choisir une bêche

Choisir une bêche © F.Marre/Les Brûlés
Choisir une bêche © F.Marre/Les Brûlés

Une bêche est un fer plus ou moins rectangulaire, placé dans le prolongement du manche, ou avec un angle léger. Elle permet de retourner le sol lors des labours, et d’arracher les plantes en motte. Sa tranche continue interdit son emploi dans les sols franchement caillouteux, où il est impossible de l’enfoncer, et où mieux vaut alors la remplacer par la fourche-bêche.

Il existe différents types de bêches. Les plus simples sont des fers de taille moyenne, fixés sur le manche à l’aide d’une douille. Au-dessus, on trouve les louchets, aux lames de longueurs et largeurs diverses, très puissantes, et munis de manches épais où le fer est fixé par une douille longue et double. Lourds mais très robustes, ces outils sont a priori destinés à l’arrachage et au cernage des arbres et arbustes, dont ils peuvent trancher les racines. Le choix de leur forme dépend de votre terrain (plus il est lourd, plus la lame sera étroite), et de l’emploi qui en est fait. 

Bien choisir une fourche

Bien choisir une fourche - © F.Marre/Les Brûlés
Bien choisir une fourche - © F.Marre/Les Brûlés

Les fourches se déclinent en trois formes :

  • La fourche à fumier : dotée de cinq dents fines et longues, elle permet une manipulation aisée non seulement du fumier, mais également du compost frais, des déchets de taille, des tas de mauvaises herbes…
    Son symétrique est offert par le croc à fumier. La différence tient dans la courbure des dents à angle droit, qui permet de tirer les mêmes matériaux (fumier, compost…).
  • La fourche à cailloux possède une dizaine de dents, peu pointues, et sert à brasser non seulement les graviers et cailloux divers, mais également les éléments fins comme le compost et les écorces broyées.
  • La fourche-bêche est dotée généralement de quatre ou cinq dents larges, puissantes, épaisses, droites ou spatulées, et destinées à pénétrer tous les types de sols, même caillouteux. Elle remplira aisément le rôle de la bêche en terre consistante. Par ailleurs, elle permet un arrachage des arbres, arbustes et vivaces tout en conservant un maximum de racines, entre lesquelles elle s’insinue sans les couper.
    Comme pour la fourche à fumier, il existe un symétrique, aux dents formant un angle droit : le croc à cailloux. Celui-ci est plus utile en construction qu’au jardin.

Bien choisir une pelle

Comment bien choisir une pelle ? - © F.Marre
Comment bien choisir une pelle ? - © F.Marre

Souvent confondue avec la bêche et parfois appelée pelle-bêche pour ne rien faciliter, la pelle est dotée d’un fer rond (pelle de terrassier) ou rectangulaire, parfois échancré à l’extrémité, et placé selon un angle ouvert de 120° environ par rapport au manche. En tôle, elle ne supporte ordinairement pas de gros efforts et sert avant tout à brasser terreau, sable, graviers, etc. Elle sera utile, entre autres, pour recueillir le compost au fond des bacs quand il est bien mûr et granuleux.