Choisir son chat : le Munchkin

Le Munchkin
Le Munchkin
Le Munchkin se reconnaît à ses pattes particulièrement courtes. Il se compare au Basset chez les chiens et plaît en raison de cette petite taille qu’il garde durant sa croissance.


Histoire du chat Munchkin

Race récente, les premiers Munchkin connus apparaissent dans le courant du XXème siècle en Angleterre, en Russie et aux Etats-Unis. Les pattes courtes, caractéristiques de la race, ne sont pas, comme on le prétend, une création de l’homme, mais bel et bien une mutation génétique, considérée comme naturelle par certaines associations félines et comme une maladie pour d’autres. C’est d’ailleurs pour cette dernière raison que certaines associations, comme la Fédération Internationale Féline, ne reconnaissent pas le Munchkin comme une race à part entière. C’est en 1993 que le Munchkin fait son entrée en France, lorsque deux Français font le voyage avec un Munchkin mâle.

Aspect physique du chat Munchkin

Avec son corps de taille moyenne, sa tête triangulaire et ses pattes courtes, le Munchkin mesure généralement entre 30 et 35 cm au garrot, et pèse de 2 à 4 kg.

Son espérance de vie va de 15 à 20 ans. Il est donc parfait pour accompagner votre enfant jusqu’à l’âge adulte. 

Caractère du chat Munchkin

Le Munchkin a tendance à garder son caractère de chaton, même à l’âge adulte. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il est tant apprécié. Il est actif, joueur, et ses petites pattes l’empêchent peut-être de sauter haut, mais pas de courir. Très sociable, il s’adapte facilement à son entourage, qu’il soit composé d’êtres humains, de chiens ou de chats.

Entretien et soins du chat Munchkin

Contrairement au Basset, le Munchkin n’est pas sujet à des problèmes de colonne vertébrale, il ne nécessite donc pas de soins particuliers à ce niveau.

Le Munchkin peut être à poils courts ou à poils mi-longs, l’entretien varie donc selon les cas. Dans le premier cas, un brossage hebdomadaire est amplement suffisant. Dans le deuxième, un brossage quotidien sera nécessaire. Pour retirer les poils morts en douceur, commencez par brosser votre chat dans le sens du poil, puis brossez-le à rebrousse-poil. Cela lui évitera d’ingérer trop de poils lors du léchage, et limitera ainsi la formation de boules de poils dans l’estomac. Faites particulièrement attention aux zones derrière les oreilles et la collerette, elles sont les plus propices à la formation de nœuds.