Choisir son chien : le Labrador

Le labrador
Le labrador
Vous souhaitez adopter un Labrador et mieux connaître cette race de chiens ? Découvrez de plus amples informations à travers cet article.


Origines et morphologie du chien Labrador

Le retriever du Labrador, plus connu sous le nom de Labrador retriever ou de Labrador, est une race de chiens d’origine anglaise. D’après une légende, le Labrador serait le résultat du croisement d’une loutre et d’un Terre-neuve.

Il s’agit d’un chien de taille moyenne, à l’aspect robuste et rond. Dotée d’un poil épais, dense et court, cette race de chiens présente une robe totalement jaune, noire ou marron. Il s’agit de la race de chiens la plus répandue dans le monde. 

Caractère et comportement du chien Labrador

Selon le standard de la Fédération cynologique internationale, le Labrador est un chien naturellement intelligent, amical, docile et ardent. Il n’est pas trop craintif et ne manifeste aucune preuve d’agressivité. Il s’agit avant tout d’un chien de chasse. Le Labrador est également apprécié en tant que chien d’assistance ou de compagnie du fait de son caractère obéissant et intelligent.

Son espérance de vie est de 14 à 15 ans. La taille idéale du Labrador au garrot est de 54 à 56 cm pour les femelles et 56 à 57 cm pour les mâles. Le mâle pèse entre 28 et 34 kg contre 24 à 28 kg pour la femelle.

En outre, particulièrement calme et sociable, cette race de chiens est capable de s’adapter à n’importe quelle situation et s’avère un très bon joueur. Cependant, il faut se méfier de son caractère expansif et joueur auprès des enfants, car il risque de les blesser involontairement. Si le Labrador peut vivre en intérieur, il ne supporte pas longtemps la solitude. Par ailleurs, l’éducation du Labrador requiert de la patience et de la disponibilité. Le meilleur moyen de l’éduquer passe par le jeu et les exercices. 

Entretien et soins du chien Labrador

Le Labrador est doté d’un pelage épais et d’un sous-poil imperméable l’isolant du froid et de la chaleur. Ainsi, il n’est pas besoin de le tondre. Si besoin, on peut couper les poils situés au bout de sa queue. Généralement, deux à quatre bains dans l’année suffisent, mais tout dépend de l’environnement dans lequel le chien évolue.