Choisir son moulinet pour la pêche à la mouche

Par : Arnaud Filleul - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les moulinets
pecher mouche

Moulinet pour la pêche à la mouche

La pêche à la mouche est une technique bien différente des autres. L'ensemble du matériel est particulier, le moulinet ne faisant pas exception.


Le moulinet n’est qu’une réserve de soie

A l'origine, le terme pêche à la mouche désigne la recherche des salmonidés avec des imitations d'insectes. Ces imitations doivent être déposées délicatement à la surface de l'eau, c'est ce qu'on appelle la pêche à la mouche sèche.

On ne peut pas utiliser de plombs pour lancer, c'est beaucoup trop bruyant et ça ne permet pas à la mouche de flotter. Du coup, c'est la ligne elle-même qui par son poids permet le lancer. Ce type de ligne très particulier est appelé soie (Photo 1. Un pêcheur à la mouche sèche).

Le moulinet pour la pêche à la mouche sèche ne sert que de réserve de soie. Le lancer, le contrôle de la dérive et le combat se font à la main. Le moulinet ne sert pratiquement pas. Mais depuis cette première version de la pêche à la mouche, les choses ont bien changé.

Mouche sèche versus streamer

peacock bass mouche
Prise d’un peacock-bass

Les pêcheurs aimaient tellement la technique qu'ils l'ont adaptée à de nombreuses autres espèces. Tout d'abord, c'est la pêche du saumon à la mouche qui a permis de développer une technique qui se rapproche de la pêche au leurre. Maintenant, on peut pêcher le brochet, le peacock-bass et même les carangues à la mouche.

streamer mouche
Un streamer

Mais la mouche en question n'en est plus vraiment une. C'est en fait un leurre que l'on manie pour attirer les carnassiers. Ce leurre, appelé streamer, se ramène par à-coups.

Cette fois, le moulinet est mis à rude épreuve. Un gros poisson peut dérouler toute la soie du pêcheur. Il faut d'ailleurs placer un backing, c'est-à-dire une réserve de ligne sous la soie.

Les incidences sur le choix du moulinet

Cela veut dire que le choix du moulinet dépend de la technique. Pour la pêche à la mouche sèche ou à la nymphe, il est inutile de se lancer dans un investissement trop important. Le moulinet est peu sollicité et un modèle standard suffira.

Pour ceux qui veulent favoriser le confort de pêche, on optera pour des moulinets Vivarelli, qui sont de véritables bijoux. Leur frein est excellent et une gâchette permet de rembobiner la soie plus rapidement. Bien que très agréables d'emploi, ces moulinets ne sont pas indispensables pour la mouche sèche.

peche streamer
Pêcheur au streamer

Pour le streamer, c'est une autre histoire. Contrer le rush d'un carangue ne s'improvise pas. Cette fois, le frein du moulinet devra être excellent. De plus, l'intégralité du moulinet devra être construit dans les meilleurs matériaux, sans quoi il ne tiendrait que quelques sorties de pêche.

bobine mouche
La pêche du pecock-bass demande un moulinet de bonne qualité

Vous trouverez d'excellents choix sur le marché français, mais plus vous viserez les gros poissons, plus il faudra choisir dans le haut de gamme. Cela veut dire qu'on peut choisir un moyen de gamme pour la pêche du brochet au streamer, mais il faudra investir dans de la qualité pour des poissons plus puissants, comme le peacock-bass.

Enfin, les pêches tropicales à la mouche en mer, notamment des carangues, sont celles qui demandent un matériel parfait. Il faut vraiment acheter un très bon moulinet pour ces techniques. Haut de gamme obligatoire.

Logement, famille, travail...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu