Choisir son moulinet

Par : Arnaud Filleul - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
choix moulinet

Choisir son moulinet

Le moulinet est incontournable dans l'attirail du pêcheur sportif actuel. L'immense majorité des techniques de pêche modernes imposent de lancer des leurres ou des appâts, parfois à grande distance. Et sans moulinet, pas de lancer !


Choisir son moulinet : un vrai casse-tête pour le débutant

Pour le débutant, l'achat du premier moulinet, et de la canne à lancer qui va avec, peut être un vrai casse-tête. Chaque technique demande son propre type de moulinet, avec une gamme de prix et de qualité extrêmement variable.

Il est patent que chaque technique de pêche nécessite un moulinet avec des qualités propres. Par exemple, il n'y a rien de comparable entre un moulinet pour la pêche au toc, qui ne sert que de réserve de fil, et un moulinet pour la pêche au surfcasting, qui doit permettre de longs lancers et une maîtrise du combat. Nous allons présenter tous les points à considérer pour choisir un moulinet.

Les deux principaux types de moulinet

Les moulinets peuvent se classer dans deux grandes catégories : Les moulinets à tambour fixe et les moulinets à tambour tournant.

Pour les modèles à tambour fixe, la bobine ne bouge pas. C'est le fil qui s'entoure autour d'elle par les mouvements rotatifs de l'anse du moulinet, elle-même actionnée par la manivelle que tourne le pêcheur.

Il existe un autre type de moulinet, le tambour tournant. Cette fois, l'axe de la bobine est positionné perpendiculairement à la ligne, et lorsque le pêcheur tourne la manivelle, il fait directement tourner la bobine.

tambour tournant
Les moulinets à tambour tournant sont souvent utilisés pour la pêche au gros

Le moulinet à tambour fixe est plus facile d'emploi, mais les moulinets à tambour tournant sont réputés pour leur frein excellent. Le terme « frein » désigne un système qui libère du fil au-delà d'une certaine tension, empêchant ainsi la casse, puisqu'on le règle précisément à la limite de résistance de la ligne qu'on utilise.

Il faut cependant préciser que dans le haut de gamme, les deux types de moulinet sont maintenant presque infaillibles. Pour beaucoup de techniques au lancer, le choix dépend surtout des sensations du pêcheur et de son plaisir de pêche.

L'histoire du moulinet

Au début du 20ème siècle, on trouvait les deux types de moulinet sur le marché français. A cette époque, on ne lançait guère loin, certaines pêches n'utilisaient même le moulinet que comme réserve de fil, notamment la pêche de la truite au toc.

tambour fixe
Le moulinet à tambour fixe est le plus utilisé en France

Puis, petit à petit, les moulinets ont évolué et permis des distances de lancer toujours plus grandes. C'est le moulinet à tambour fixe qui s'est imposé en France et dans toute l'Europe, alors que le tambour tournant prédominait sur les marchés d'Amérique du Nord et du Sud.

Récemment, avec l'immense intérêt pour la pêche au leurre, en eau douce comme en mer, le moulinet à tambour tournant a fait son retour sur le marché français. Effectivement, ce type de moulinet permet un bon contrôle du lancer par pression du pouce sur la bobine.

moulinet poisson tropical
Les moulinets à tambour fixe haut de gamme sont parfaits pour la pêche des gros poissons tropicaux

Récemment, avec l'immense intérêt pour la pêche au leurre, en eau douce comme en mer, le moulinet à tambour tournant a fait son retour sur le marché français. Effectivement, ce type de moulinet permet un bon contrôle du lancer par pression du pouce sur la bobine.

Inversement, les pêcheurs américains ou brésiliens qui ne juraient que par le tambour tournant commencent à utiliser des tambours fixes, notamment les modèles haut de gamme pour les pêches tropicales aux leurres. Ainsi va l'évolution des techniques de pêche.

Bien utiliser son moulinet

Avant de présenter les différents types de moulinet selon les techniques, faisons un petit rappel sur l'utilisation du moulinet lors du lancer.

Avec un tambour fixe, on ouvre l'anse du moulinet, on positionne le fil entre l'index et la canne, et on effectue le geste de balancement de la canne, de l'arrière vers l'avant. Puis on stoppe le mouvement de la canne pour faire fonctionner le nerf de cette dernière, tout en levant l'index, ce qui libère le fil.

Avec un tambour tournant, un petit cliquet permet de libérer la bobine pour le lancer. Il faudra faire un mouvement de lancer plus progressif, car il faut rappeler que lancer avec ce moulinet implique de faire tourner la bobine à vive allure. Vous n'y arriverez pas avec un mouvement sec. Il faut au contraire un balancement ample de la canne avec une accélération progressive.

Contrôler la ligne

moulinet ligne
Avec un moulinet à tambour tournant, il faut contrôler la ligne avec le pouce

Avec les moulinets à tambour tournant, il faut apprendre à contrôler sa ligne. Lorsque le fil se dévide, on stoppe progressivement la course de la ligne par un mouvement de pression du pouce, sans quoi les spires vont se relâcher et provoquer un terrible emmêlement. Ce sont ces emmêlements qui ont rebuté bien des pêcheurs français, qui préfèrent toujours les tambours fixes. Notons cependant que dans le haut de gamme, un bon réglage de la vitesse de rotation de la bobine permet d'éviter la majorité des perruques.

Chaque technique demande des caractéristiques bien précises du moulinet. Vous trouverez en outre d'autres renseignements sur le choix de son moulinet en fonction de poissons ou techniques particulières :

Logement, famille, travail...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr