Choisir la race de son chien : le Saint-Bernard

Le Saint-Bernard
Le Saint-Bernard
Vous souhaitez adopter un Saint-Bernard ? A la maison ou en montagne, il restera à vos côtés et vous réchauffera le cœur !


Histoire du chien Saint-Bernard

Cette race provient de Haute-Assyrie : des bas-reliefs datant de trente siècles ont été retrouvés au Moyen-Orient. Son ancêtre est le légendaire Mâtin du Tibet. Des spécimens ont été importés en Grèce puis à Rome aux environs du premier siècle. Sur des armoiries de certaines familles nobles (en 1350) figure le Saint-Bernard. Il était utilisé par les moines pour le secours en montagne ainsi que pour la garde. Il est devenu le chien national de la Suisse après le congrès international de cynologie en juin 1887.

Aspect physique et caractère du chien Saint-Bernard

Il est doux, comédien mais également très têtu. Ce n’est pas une peluche, d’où la nécessité d’une éducation stricte dès son plus jeune âge. Il sera alors agréable à vivre au quotidien. De par son instinct de sauveur, le Saint-Bernard aidera quiconque sans hésitation s’il l’estime en danger. Fortement attaché à son territoire, c’est un excellent chien de garde. Son tempérament n’est pas agressif sauf si on s’en prend à son maître. Il a besoin de beaucoup d’espace et ne convient pas à une vie citadine. Sans danger pour les enfants, le Saint-Bernard est considéré comme le baby-sitter idéal.

Le mâle a une taille comprise entre 80 et 90 cm au garrot pour un poids allant de 70 à 80 kg. La femelle, pour sa part, mesure entre 75 et 85 cm au garrot et pèse de 55 à 65 kg. Ce chien de sauvetage et de compagnie bénéficie d’une espérance de vie d’environ 11 ans.

Entretien et soins du chien Saint-Bernard

Un exercice physique strict et une alimentation appropriée sont essentiels durant les premiers mois car le Saint-Bernard grandit et prend du poids rapidement. Il présente une prédisposition à la dysplasie de la hanche et du coude. Par ailleurs, l’ostéosarcome ou cancer des os est héréditaire chez cette race. En outre, le Saint-Bernard est sensible aux troubles de la vue comme l’ectropion ou l’entropion et aux crises d’épilepsie. Le risque de la maladie cardiaque cardiomyopathie dilatée est assez élevé, de même que les eczémas.