Choisir la race de son chien : le Teckel

Le Teckel
Le Teckel
Le Teckel est doté de membres courts, avec un corps long. Il fait partie des bassets d’Allemagne. Pour le résumer en deux mots : petit et caractériel.


Histoire du chien Teckel

Connu dès le Moyen-âge en Allemagne, le Teckel était surtout utilisé dans le cadre de la chasse aux blaireaux, d’où son nom originel "Dachselhund", qui signifie chien de blaireau. Le Teckel avait pour rôle de déloger la cible de son terrier. Les tout premiers Teckels ont été connus au XVIIe siècle. La race n’a cessé d’évoluer jusqu’au XIXe siècle pour donner naissance à trois variétés. La première variété n’est autre que le poil ras. Ensuite, en croisant le Teckel avec des épagneuls, la variété à poil long a vu le jour au XVIe siècle. Enfin, à la fin du XIXe siècle, le Teckel à poil dur a montré le bout de sa truffe, suite à un croisement entre plusieurs races : le Dinmont Terrier, le Dandie, le Schnauzer et, bien évidemment, le Teckel à poil ras. 

Aspect physique et caractère du chien Teckel

Le Teckel évolue parfaitement en meute, mais il peut également vivre seul. Cette race est très protectrice et surtout possessive, notamment lorsqu’il s’agit du Teckel à poil ras. Son caractère dominant le pousse à vouloir être le chef de son maître. D’une très grande intelligence, aucune erreur ne lui échappe et il sait profiter de toutes les situations. Le Teckel est un bon vivant qui aime jouer, mais il faut savoir lui imposer des limites. Il n’est pas toujours très docile, mais il n’est pas méchant non plus. Il suffit de lui inculquer une bonne éducation dès son plus jeune âge. La taille moyenne d’un Teckel est de 11 à 25 cm au garrot pour un poids de 3 à 9 kg.

Entretien et soins du chien Teckel

Le Teckel peut vivre jusqu’à 14 ans. Il ne connaît pas de problème de santé particulier, même durant sa vieillesse. Toutefois, si le Teckel fait des exercices qui ne lui sont pas dédiés (sauter des obstacles, etc.) ou grossit un peu trop, sa colonne vertébrale est exposée à des discopathies. En bon chien de chasse, il ne craint aucunement les conditions climatiques difficiles, bien qu’il apprécie le confort.