Bien choisir un scarificateur

Un scarificateur de pelouse - © C.Hochet
Un scarificateur de pelouse - © C.Hochet
Trop d’amateurs de jardin, pourtant détenteurs d’une pelouse, ignorent encore jusqu’à l’existence de ce matériel, essentiel pour le maintien en forme du gazon. Les modèles existants peuvent être à main, à pousser ou à moteur.


À quoi sert un scarificateur de pelouse ?

Au fil du temps, la pelouse se voie immanquablement envahir de mousse et de feutre. Ce dernier est un mélange de feuilles et d’herbes mortes restées attachées à la plante sans se décomposer. À terme, ces déchets asphyxient l’herbe saine ; il faut donc l’en débarrasser au moins une fois par an. C’est le rôle du scarificateur.

Comment fonctionne un scarificateur de pelouse ? 

Le principe est simple : des couteaux suffisamment espacés circulent entre les touffes d’herbes, retirent les déchets et griffent le sol superficiellement, ce qui permet, après passage du rouleau, un enracinement vigoureux des stolons de graminées.

Doit-on choisir un scarificateur à main, à pousser ou à moteur ?

Le scarificateur à main évoque sensiblement un râteau qui serait muni de lames fines en croissant. Il vaut mieux l’utiliser comme solution de dépannage, et le réserver aux petites surfaces. En revanche, il est très efficace pour décoller le lierre des murs.
Le scarificateur à pousser ressemble à une tondeuse ultra-plate. De largeur variable (une cinquantaine de centimètres le plus souvent), il est muni de couteaux dentés circulaires, qui fonctionnent en contre-rotation. C’est efficace mais épuisant. Comme le modèle à main, réservez-le plutôt à de petits espaces.  
Le scarificateur à moteur, lui, évoque franchement une tondeuse. Le principe est le même que pour le matériel à pousser, à ceci près que c’est un moteur thermique qui fournit l’effort. Ce matériel étant assez coûteux et plutôt encombrant, mieux vaut louer en cas de besoin qu’acheter.

 

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".