Pancréatite : quels en sont les symptômes et comment la diagnostiquer ?

Cancer du pancréas - © Inserm.fr
Cancer du pancréas - © Inserm.fr
La cholangio-pancréatographie est une technique d'imagerie est utilisée comme méthode de diagnostic dans les maladies affectant la région du foie, du pancréas et de la vésicule biliaire. Elle est  souvent employée en complément d'autres examens tels que l'échographie, le scanner, l'IRM ou encore l'écho-endoscopie.


Bile et vésicule biliaire

Petit rappel physiologique : la bile est produite par le foie et s'écoule le long du canal cholédoque pour se retrouver dans le duodénum. C'est là qu'elle décompose les graisses contenues dans votre repas. Elle a donc un rôle important dans la digestion. Lorsque vous ne mangez pas, elle remonte le long du canal cholédoque pour être stockée dans la vésicule biliaire. La vésicule biliaire n'est donc qu'un réservoir à bile. Il arrive que des calculs se forment dans cette vésicule et migrent à travers le canal cholédoque. Lorsque l'un des canaux de cette région est obstrué par un calcul, notamment un canal pancréatique, vous ressentez une douleur très violente : vous souffrez alors d'une pancréatite aigüe.

Les symptômes de la pancréatite

La pancréatite aigüe est une inflammation du pancréas qui est principalement causée par la présence d'un calcul bloquant les voies bilio-pancréatiques ou la consommation d'alcool. Elle se manifeste par les symptômes suivants :

  • violentes douleurs abdominales irradiant vers le haut gauche du dos ;
  • vomissements ;
  • abdomen ballonné ;
  • jaunisse ;
  • fièvre.

Maladies du pancréas

La cholangio-pancréatographie est un examen utile car, en plus de mettre en évidence la présence d'éventuels cristaux et calculs dans le canal cholédoque, d'une inflammation ou d'une tumeur cancéreuse au pancréas, il parvient également à détecter d'autres pathologies telles que :

  • la cholangite sclérosante ;
  • la pancréatite chronique ;
  • le pancréas divisum (malformation du pancréas) ;
  • les anomalies de la jonction bilio-pancréatique ;
  • l'ampullome vatérien (tumeur de la région duodénopancréatique).

Déroulement de la cholangio-pancréatographie

Cet examen se fait sous anesthésie et strictement à jeun. Il peut durer de 20 minutes à 2 heures selon l'indication. Le médecin introduit un appareil souple, le duodénoscope, par la bouche et le fait glisser jusqu'au duodénum. Il injecte ensuite un produit de contraste qui va lui permettre d'avoir une bonne visibilité des voies biliaires intra-hépatique et des canaux pancréatiques et de prendre des clichés. Ces clichés lui permettront  d'établir un diagnostic précis. Il existe, toutefois, quatre principales complications consécutives à cet examen :

  • la pancréatite aigüe ;
  • l'infection biliaire ;
  • la perforation liée au passage du duodénoscope ;
  • l'hémorragie, qui est fréquente mais rarement sévère.

Attention : si vous êtes enceinte, parlez-en à votre médecin car cet examen présente des risques pour le futur bébé.