Combien coûte l'intervention d'un serrurier en urgence ?

Quel est le coût de l'intervention en urgence d'un serrurier ? © Rose Ann Rueter/Flickr
Quel est le coût de l'intervention en urgence d'un serrurier ? © Rose Ann Rueter/Flickr
L’intervention en urgence d’un serrurier peut s’avérer très coûteuse. Il est important d’avoir connaissance des tarifs pratiqués avant de se retrouver dans une situation inconfortable avec l’artisan.


Estimer le prix d’une intervention d’urgence

Le tarif d’intervention en situation d’urgence d’un serrurier peut dépendre de plusieurs facteurs :

  • dans les situations d’urgence, la taxe sur la valeur ajoutée est abaissée à 5,5 % au lieu de 19,6 % pour une intervention normale. Pensez surtout à vérifier que ce taux est bien appliqué lors des travaux ;
  • il est préférable de favoriser l’intervention d’un ouvrier proche de chez soi, car les coûts de déplacement peuvent très vite augmenter. De plus, ce dernier pourra augmenter la facture si vous habitez à la campagne. Les prix à Paris sont quant à eux plus élevés qu’en Province ;
  • la plupart des serruriers utilisent aujourd’hui la radiographie au lieu de changer tout le mécanisme de fermeture. Pensez donc à vous renseigner par téléphone sur le mode d’intervention de l’ouvrier avant son arrivée sur les lieux ;
  • en situation d’urgence, le coût de l’intervention peut doubler selon l’heure et la date à laquelle vous avez besoin des services d’un serrurier ;

Voici quelques prix, hors interventions d’urgence, qu’il est important de connaître pour les travaux de serrurerie les plus courants :

  • ouverture de porte simple : de 60 € à 80 € ;
  • ouverture de porte blindée : de 80 € à 100 € ;
  • remplacement de serrure : de 75€ à 150€.

Réagir en cas d’escroquerie

Les prix pratiqués par les serruriers ne sont pas soumis à une réglementation stricte, d’où parfois des tarifs trop élevés ou, au contraire, des prix trop bas (et dont il faudra se méfier, car ils peuvent cacher un travail de moindre qualité). Cependant, afin de ne pas perturber le marché, ils sont soumis à la loi du "prix normal", qui interdit la pratique de prix anormalement supérieurs à ceux du marché. Ainsi, si vous êtes mécontent des travaux après leur réalisation, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • envoyez une lettre recommandée avec accusé de réception à l’ouvrier, afin de lui demander un remboursement partiel ;
  • vous pouvez déposer une plainte auprès du commissariat le plus proche de votre domicile ;
  • en cas d’abus, vous pouvez contacter la Direction départementale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ou une association de consommateurs. Ceux-ci vous aideront dans les éventuelles démarches juridiques et judiciaires.