Combles et électricité : informations pratiques (budget, comparatif…)

Combles et électricité : informations pratiques (budget, comparatif…) © Chaumont Tony / Flickr
Combles et électricité : informations pratiques (budget, comparatif…) © Chaumont Tony / Flickr
L'une des étapes de l'aménagement des combles est la mise en place de l'électricité. Une mission à confier, de préférence, à un professionnel.


Combles et électricité : bien réfléchir au projet

Avant d'entamer les travaux, il est nécessaire de bien réfléchir à votre projet : future fonction des combles, nombre de points d'éclairage et de prises nécessaires, réseau de câbles apparent ou non...

Combles et électricité : deux solutions

Vous pouvez choisir de raccorder les câbles d'alimentation des combles au tableau principal de votre maison. Avant cela, vérifiez la puissance du tableau.

Autre solution : opter pour une installation indépendante avec un compteur et un tableau. Cette solution est notamment idéale si vous envisagez de louer vos combles. Vous n'avez qu'à mettre en place un compteur, un tableau et un système de disjoncteurs.

Combles et électricité : conformité des travaux

Vos travaux d'électricité doivent être en conformité avec la norme NFC 15-100. Celle-ci guide les installations électriques à basse tension (logements individuels et collectifs) et s’applique tant bâtiments neufs qu’à ceux ayant été modifiés, rénovés ou agrandis. Son objectif : garantir la sécurité des personnes et des biens.

Combles et électricité : le choix des interrupteurs

Qui dit électricité, dit éclairage et donc interrupteurs. Vous avez le choix entre plusieurs types : le variateur, qui vous permet de choisir l'intensité de l'éclairage, le bouton poussoir ou encore le va et vient. N'hésitez pas à demander conseil à des professionnels. Ils vous expliqueront les caractéristiques de chaque type d'interrupteur.

Combles et électricité : le cas des pièces humides

Vous avez décidé de transformer vos combles en salle de bains ou en suite parentale avec salle d'eau ? Dans ce cas, sachez que l'installation électrique des pièces humides est soumise à une réglementation très précise. La norme NFC 15-100 est définie selon quatre volumes numérotés de 0 à 3 au sein desquels les appareils sont autorisés ou interdits. Le volume 0, par exemple, désigne l'intérieur du bac de douche et/ou de la baignoire et ne peut recevoir que des éclairages très basse tension (12 V), et à condition que le transformateur soit placé en dehors du volume 2. L'installation électrique dans les pièces humides est très stricte, c'est pourquoi il est hautement recommandé de faire appel à un professionnel pour la réaliser.

Installation électrique et budget

Il est difficile de chiffrer exactement le coût d'une installation électrique dans les combles. Pour avoir un ordre d’idée, multipliez la surface de vos combles par 80 ou 100 et vous obtiendrez un prix moyen. Ainsi, pour des combles de 20 m², l'installation électrique coûtera environ 2 000 euros. Afin d’obtenir le meilleur tarif possible, faites des demandes de devis auprès de plusieurs entreprises.