Comment acheter des articles pour le jardin par correspondance ?

Acheter des articles pour son jardin © Rustica F.Marre
Acheter des articles pour son jardin © Rustica F.Marre
A l’heure d’Internet, il est plus que jamais tentant de recourir à l’achat par correspondance. Il est évidemment plaisant de ne pas avoir à se déplacer pour faire ses courses. Les fournisseurs qui s’y prêtent sont, en outre, généralement rompus à cet exercice et ont su obtenir de leurs transporteurs les meilleurs tarifs. Le revers de la médaille est que vous achetez chat en poche et qu’il faut avoir confiance dans votre fournisseur, bien regarder les détails concernant la qualité fournie, et réagir en cas de casse à l’arrivée.


Comment acheter du mobilier ?

Les caractéristiques des meubles sont toujours parfaitement explicites : dimensions, couleurs, matière… tout est dit. Vous risquez peu de déboires de ce côté-là. Le souci vient parfois des notices de montage pour les éléments « en kit », dont on croirait parfois qu’elles ont été faites juste pour vous empêcher de voir le meuble monté. 

Comment acheter du matériel ?

Les outils à main, robustes, craignent peu le transport. Les outils à moteur, eux, thermiques ou électriques, sont généralement achetés chez un concessionnaire local, qui se charge personnellement de la livraison et de la prise en main. Sinon, les réserves à émettre rejoignent celles du mobilier.

Comment acheter une serre ?

Il est rare que les serres d’amateur soient livrées clés en main, sauf pour les modèles « à l’ancienne », montés sur place par la force des choses.
Pour les modèles à monter soi-même, la livraison a lieu par transporteur. Les modèles garnis de vitres en verre se font rares, au profit de modèles à vitrage en plastique (polycarbonate). On y gagne en légèreté, d’où un prix de transport moindre, et des risques de casse considérablement réduits.
Défauts, pièces manquantes ou abîmées sont néanmoins toujours possibles. Les réserves sont donc les mêmes que pour tout colis.

Comment acheter des plantes par correspondance ?

Bien entendu, vous ne pourrez voir ce que vous achetez, et il faut lire attentivement dans le catalogue les caractéristiques des plantes proposées (ou les faire préciser par courrier ou par téléphone), qu’il s’agisse d’arbres, de vivaces, de bulbes ou de graines. De plus en plus de professionnels font des efforts très louables pour renseigner sur la force ou la hauteur des végétaux fournis, ce qui évite d’être déçu par la taille d’un très jeune arbuste à l’arrivée, par exemple.