> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

Comment attirer les abeilles au jardin ?

Par : Michel Bernard - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
attirer abeilles jardin

Attirer les abeilles dans son jardin

Sans abeilles, pas de fruits, pas de légumes ! En butinant de fleur en fleur, l’abeille ne produit pas que du miel, elle participe à la production de nombreuses cultures et contribue aussi à la qualité des récoltes. Accueillons-les au jardin, nous avons tous à y gagner !


Les abeilles, ces bienfaitrices

Comme tous les insectes pollinisateurs, les abeilles contribuent à la reproduction du règne végétal. Elles collectent du pollen sur toutes les plantes à fleurs. Ce faisant, elles participent à la biodiversité de la flore.

Leur rôle est d’ailleurs capital dans l’agriculture. Pour de nombreuses cultures, la présence de pollinisateurs est indispensable à la production de semences et contribue à une meilleure qualité germinative. C’est vrai pour le colza, par exemple, mais aussi pour beaucoup de fruits : pommes, pêches, fraises, melons…

Le pollen, nourriture des abeilles

C’est par besoin nutritionnel que les abeilles butinent.

Pour la colonie, celles-ci prospectent sur des distances de plusieurs kilomètres autour de la ruche. Leur but : ramener inlassablement le précieux pollen qui nourrira l’essaim.

Le pollen est récolté par les ouvrières qui les stockent sur les brosses de leurs pattes en formant des pelotes, et le ramènent à la ruche. Il servira à bâtir les rayons, à nourrir la reine et à constituer des réserves sous forme de miel.

Pour en savoir plus, consultez notre article sur la pollinisation.

Cultures attractives

tournesol abeille
Les tournesols attirent les abeilles

A noter que les abeilles font partie des meilleurs insectes pollinisateurs. Elles ont la capacité de s’adapter très facilement à tous les types de végétaux et peuvent par conséquent butiner plusieurs types de fleurs au cours d’une saison.

D’autre part, elles se révèlent très fidèles à une espèce lorsqu’elles la trouvent à leur goût, ce qui permet une bonne pollinisation de l’espèce en question.

Quelles sont ces plantes qu’elle aime ? Des plantes sauvages mais aussi cultivées. Exemples :

  • légumineuses : luzerne, sainfoin, trèfles, féverole, fèves, lupin, soja, etc ;
  • colza, moutarde, navette, tournesol, maïs, etc ;
  • cultures maraîchères : carotte, choux, poireau, échalote, navet, radis, oignon, concombre, cornichon, courgette, melon, pastèque, etc ;
  • prairies avec légumineuses, pissenlit, etc ;
  • cultures ornementales et florales ;
  • plantes aromatiques, médicinales et condimentaires ;
  • cultures fruitières : pommier, abricotier, amandier, cerisier, pêcher, poirier, prunier, châtaignier, cognassier, noisetier, olivier, agrumes, cassissier, groseillier, framboisier, fraisier ;
  • vigne.

Gare aux traitements phytosanitaires

Lors de ses déplacements, l’abeille est exposée aux traitements phytosanitaires appliqués sur les plantes. Or elle est très sensible aux produits chimiques et peut être intoxiquée et mourir.

Pour sa survie, il convient donc d’éviter les traitements ou, au moins, de les limiter au strict nécessaire. Dans ce cas, pour limiter les risques encourus, il est nécessaire de bien choisir son produit, d’adopter des règles de bonnes pratiques lors des pulvérisations, notamment en respectant des doses et les dates d’intervention (à réaliser hors périodes de butinage).

Pour participer à la biodiversité, pourquoi ne pas vous aussi vous lancer dans l’apiculture ? La conduite d’une ou deux ruches n’est pas très contraignante. Pour en savoir plus, contactez l’Union nationale de l'apiculture française : www.unaf-apiculture.info.


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr