Comment calculer la durée d'indemnisation du chômage

Comment calculer la durée d'indemnisation du chômage
Comment calculer la durée d'indemnisation du chômage
En principe, les demandeurs d'emploi qui ont suffisamment travaillé au cours des mois précédant leur perte d'emploi ont la possibilité de bénéficier de l'allocation chômage, également appelée Allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE). Cependant, la période d'indemnisation du chômage varie en fonction des cas de figure. Voyons donc comment s'effectue le calcul de la durée d'indemnisation chômage.


Principe du calcul de la durée d'indemnisation du chômage

En principe, la durée d'indemnisation du chômage est liée à la période d'affiliation du demandeur au cours des précédents mois. De la sorte, la durée d'indemnisation chômage est égale à la durée d'affiliation au cours des vingt-huit derniers mois lorsque le demandeur à moins de cinquante ans. Si le demandeur d'emploi a cinquante ans ou plus, le calcul de la durée d'indemnisation chômage s'établit au regard de la période d'affiliation au cours des trente-six mois précédant la perte de l'emploi.

Il faut savoir que la durée d'indemnisation est comprise entre 122 jours (c'est-à-dire quatre mois) 730 jours (environ vingt-quatre mois).

Pour ce qui a trait aux salariés en chômage partiel disposant de l'Allocation d'aide au retour à l'emploi, il faut savoir qu'ils peuvent percevoir cette allocation pendant une durée maximale de 122 jours. Cette durée peut néanmoins faire l'objet d'un rallongement si l'interruption d'activité résulte d'un sinistre ou d'une catastrophe naturelle.

Possibilités d'allongement de la durée d'indemnisation du chômage

Comme tout principe connaît des exceptions, il convient de préciser que la période d'indemnisation du chômage peut être rallongée dans certains cas précis. Il en va ainsi par exemple des personnes âgées de plus de cinquante ans au moment de leur perte d'emploi. Ces dernières verront en effet leur indemnisation prolongée jusqu'à 1 095 jours, ce qui représente une période d'environ trente-six mois et demi.

Les demandeurs âgés de soixante et un ans et plus peuvent prétendre à l'octroi de l'Allocation d'aide au retour à l'emploi jusqu'à leur retraite à taux plein s'ils entrent dans les cas de figure suivants :

  • le demandeur est indemnisé depuis au moins un an ;
  • le demandeur dispose d'au moins douze années d'affiliation au régime d'assurance chômage ;
  • le demandeur a validé au moins cent trimestres auprès de l'assurance vieillesse ;
  • le demandeur peut justifier d'une année continue ou de deux années discontinues d'affiliation au cours des cinq années précédant sa perte d'emploi.

Les professionnels à votre service :

  • Pôle emploi