Comment détecter l'asthme ?

Détection de l'asthme
Détection de l'asthme
Difficulté à respirer, toux, essoufflements… Les symptômes de l'asthme sont nombreux et très variables d'un patient à l'autre. Comment prend-t-on en charge une personne asthmatique ?


Description de la maladie de l'asthme

Les bronches sont entourées de muscles qui peuvent se contracter pour protéger les poumons et empêcher le corps d'inhaler des substances toxiques. Chez les asthmatiques ce contrôle est trop sensible et se déclenche à la moindre agression. Par conséquent, les bronches laissent passer moins d'air, la respiration devient plus difficile et provoque des "crises".

L'asthme est une pathologie respiratoire multifactorielle.

Les causes peuvent être génétiques. On remarque en effet que les personnes atteintes d'asthme comptent dans leur famille d'autres asthmatiques ou des personnes victimes d'allergies (rhume des foins, eczéma, conjonctivite, poils d'animaux, …) ou sont allergiques elles-mêmes.

Les autres causes de l'asthme sont liées à l'environnement direct du malade. Il y a plus de personnes atteintes d'asthme dans les régions où le climat est froid et sec.

L'asthme existe depuis toujours. L'OMS a cependant constaté que la population d'asthmatiques double tous les 10 ans. La seule explication est probablement le changement de nos modes de vie et de notre environnement.

Consultez également notre article Conseils pour mieux vivre avec son asthme.

Symptômes principaux de l'asthme

L'asthme se manifeste de manière différente selon les personnes et le degré de la maladie. Mais les signes les plus caractéristiques sont :

  • difficultés respiratoires ;
  • essoufflements à l'effort ;
  • sensation soudaine d'oppression (notamment pendant la nuit) ;
  • sifflements dans la poitrine ;
  • bronchites chroniques ;
  • quinte de toux sèche et irritante (parfois de manière chronique) ;


Si vous constatez l'un de ses symptômes, consultez votre médecin traitant. Il effectuera un test de votre souffle à l'aide d'un débitmètre expiratoire de pointe. Cet appareil mesure le volume d'air expiré, inspiré et contenu dans vos poumons. Vous pouvez être amené à consulter un pneumologue.

Qu'est-ce qui provoque l'asthme ?

Les crises d'asthme se déclenchent lorsque le malade est en contact avec des sources allergisantes comme :

  • les poils d'animaux ;
  • les plantes et le pollen ;
  • les poussières ;
  • les moisissures ;
  • le froid ;
  • la fumée de tabac ;
  • les produits agressifs (peinture, solvant, vernis…) ;
  • certains médicaments (bêtabloquants, antibiotiques…).


L'asthme peut se déclencher à l'âge adulte principalement après avoir été exposé à un environnement agressif pour les voies respiratoires.

A noter : les crises d'asthmes déclenchent un stress fort. Il ne faut pas hésiter à calmer la personne.

Asthme et enfants

Les nourrissons et les enfants développent souvent une forme d'asthme. Il est important d'établir un diagnostic rapide afin de réduire les symptômes et d'empêcher la maladie de s'aggraver. Il peut disparaître vers l'âge de 3-5 ans. La guérison n'est jamais définitive, il s'agit d'une période de calme plus ou moins longue.

Pour évitez l'apparition de l'asthme chez les plus jeunes, il faut évitez le contact avec les allergènes potentiels. Pour cela, il est conseillé de :

  • chasser les acariens des literies ;
  • préférer le carrelage et le parquet aux moquettes et aux tapis ;
  • choisir des jouets en plastiques et des peluches lavables ;
  • interdire les animaux dans les chambres ;
  • aérer régulièrement la maison.

Soigner l'asthme

Il n'existe aucun remède contre l'asthme mais il y a plusieurs moyens de soulager les malades. On distingue les traitements de fond, qui ont une action préventive, et les traitements de crise, qui ont une action immédiate (le plus souvent il s'agit d'un bronchodilatateur).

Les malades peuvent également prévenir eux-mêmes les crises. Comme de nombreux malades, avec le temps et l'observation, ils sont capables de détecter l'arrivée d'une crise et d'éloigner les potentiels allergènes.

Sans traitement efficace, les symptômes de l'asthme s'aggravent et peuvent mener à une hospitalisation voire au décès.

A noter : le traitement n'a aucune incidence sur la grossesse. Il est donc déconseillé de modifier le traitement sauf en cas d'aggravation.