Comment devenir biologiste

Par : Michel Foulet - Dernière modification : 6 mai 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les métiers de la recherche
biologiste

Devenir biologiste

Le biologiste est un scientifique de haut niveau qui étudie le vivant. Aucun biologiste ne domine l’ensemble de ce domaine. De nombreuses spécialisations existent : embryologie, génétique ou encore zoologie, botanique...


Rôle du biologiste

Activité très complète
L’activité du biologiste est à la fois manuelle et intellectuelle.
Manuelle, elle consiste à faire des observations au microscope, des cultures de cellules en chambres stériles ou encore à utiliser des techniques spécifiques.
Intellectuelle, l’activité du biologiste consiste à préparer le travail du laboratoire et à dépouiller les résultats. Au programme : beaucoup de recherches documentaires et bibliographiques.
Le biologiste est un chercheur. A ce titre, il doit publier chaque année un certain nombre d’articles sur l’avancée de ses travaux.

A noter : la participation à des colloques ou à des échanges internationaux est une activité importante dans l’emploi du temps du biologiste.

Conditions de travail du biologiste

Le biologiste travaille essentiellement en laboratoire. Il est entouré de toute une équipe de chercheurs. Le métier de biologiste est un travail de groupe pour lequel les heures passées en observations et évaluations sont longues. L’activité de terrain est donc réduite au minimum.

Le biologiste peut être amené à exercer dans diverses structures :

  • hôpitaux ;
  • universités ;
  • centres de recherche ;
  • organismes publics : CNRS, INSERM, INRA ;
  • entreprises ;
  • institutions privées.

Comment devenir biologiste ?

Au niveau technicien, le métier est accessible après une formation spécialisée de niveau III :

  • BTS analyses de biologie médicale ;
  • DUT génie biologique ou génie chimique, génie des procédés…


Le recrutement des ingénieurs concerne les titulaires d’un master, d’un doctorat ou d’un diplôme d’ingénieur en biologie.

Quelles sont les perspectives d'avenir ?

L’insertion des docteurs en sciences de la vie est difficile. D’une part, parce que les postes sont rares, d’autre part, parce qu’ils subissent une concurrence accrue d’autres scientifiques et en particulier des médecins, des pharmaciens ou encore des ingénieurs agronomes.
La recherche publique ne parvient pas à donner du travail à tous ces diplômés.

C’est donc dans le secteur privé que les chances de décrocher un emploi sont les plus probables. Les secteurs qui recrutent :

  • pharmacie ;
  • chimie ;
  • hygiène ;
  • environnement.

Combien gagne un biologiste ?

Le traitement d’un fonctionnaire, chargé de recherche débutant dans un organisme public est de l’ordre de 20 000 € annuels, tandis que celui d’un maître de conférences avoisine les 22 500 €.

Dans le secteur privé, le niveau d’embauche est plus élevé et se situe autour des 26 700 €.

Qualités nécessaires pour devenir biologiste ?

Rigueur intellectuelle, méthode, mais aussi imagination et curiosité… l’innovation nécessite l’ensemble de ces qualités.

La maîtrise de la langue anglaise est un plus.

Contenu mis à jour le 11/07/2012

Trouvez l'adresse d'un Pôle Emploi
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr