Comment devenir conducteur de travaux

Devenir conducteur de travaux
Devenir conducteur de travaux
Le conducteur de travaux est un acteur incontournable des grands chantiers de BTP. Il est associé aux travaux préparatoires, prépare le chantier, recrute le personnel, commande les matériels et matériaux… Il supervise ensuite la bonne avancée du chantier.


Rôle du conducteur de travaux

Travail en amont
Le conducteur de travaux participe aux réunions préparatoires au chantier, en compagnie de l’architecte, du géomètre, du commanditaire, des services municipaux… Il organise le recrutement du personnel et passe commande de tous les engins et matériaux qui seront nécessaires.

Préparation du chantier
Le conducteur de travaux supervise l’installation du chantier, la livraison et la réception des engins et des matériaux. Toujours présent sur le chantier, le conducteur de travaux organise le travail à partir des plans. Il coordonne l’intervention des différents corps de métier, qu’ils travaillent tous ensemble ou se succèdent.

Pendant le chantier
Le conducteur de travaux anime les équipes dont il a la responsabilité. Il s’assure que les délais sont respectés et que les normes de sécurité sont correctement appliquées. Il rédige les rapports de chantier et reste en contact permanent avec les différents intervenants : il est leur unique interlocuteur.

Conditions de travail d'un conducteur de travaux

Toujours dehors
Le conducteur de travaux passe l'essentiel de son temps sur les chantiers dont il a la charge.

Horaires importants
Le conducteur de travaux a des horaires de travail assez lourds. Il est présent de longues heures sur le chantier, mais il doit aussi assister à des réunions préparatoires, et se déplacer chez les fournisseurs et les clients.

A l’étranger
Le métier de conducteur de travaux peut s’exercer à l’étranger où de grandes entreprises de BTP françaises ont des chantiers.

Combien gagne un conducteur de travaux ?

Un conducteur de travaux débutant peut gagner environ 3 000 € bruts mensuels.

Comment devenir conducteur de travaux ?

Avec l’expérience
Le métier de conducteur de travaux n’est accessible qu’après une bonne expérience professionnelle. Il faut dans ce cas gravir tous les échelons, depuis l’ouvrier qualifié jusqu’au chef de chantier, en passant par le chef d’équipe.

Avec un diplôme bac + 2 à bac + 5
Avec un BTS, DUT ou une licence pro, il est possible d’acquérir une formation qui peut conduire au poste de conducteur de travaux :

  • BTS Bâtiment, études et économie de la construction ;
  • DUT Génie civil, options travaux publics et aménagement ou bâtiment ;
  • Licence pro Conducteur de travaux ;
  • Licence pro Bâtiment et construction, spécialité conduite et gestion de projets ;
  • Licence pro BTP, conduite de projets de travaux publics ;
  • Licence pro Génie civil et construction, option conducteur de travaux, gestionnaire de la production dans les industries du BTP.

Un diplôme d’ingénieur du bâtiment et des travaux publics permet aussi d’accéder à cette fonction.

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir conducteur de travaux ?

D’importantes responsabilités
Le conducteur de travaux a de grandes responsabilités : respect des délais, du budget, de la sécurité. Il doit donc avoir les épaules solides et être capable de prendre des décisions en tenant compte de tous les aspects de la situation.

De la diplomatie
Le conducteur de travaux est capable de communiquer en harmonie avec tous les intervenants du chantier, depuis l’ouvrier jusqu’au commanditaire.

Une grande mobilité
Le conducteur de travaux doit être très mobile et souple au niveau des horaires de travail.

Contenu mis à jour le 12/07/2012