> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

Comment devenir docker ?

Par : Michel Foulet - Dernière modification : 6 mai 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les métiers des transports
docker bateau

Devenir docker

Le docker travaille dans les ports de marchandises. Il s'occupe de charger et/ou de décharger les cargaisons des bateaux. Depuis la réforme du métier en 1992, la plupart des professionnels, jusque-là intermittents, sont devenus salariés permanents.


En quoi consiste le métier de docker ?

A l'arrivée d'un bateau, le docker doit charger et/ou décharger les cales au plus vite.

Si l'utilisation d'engins de portage est de plus en plus courante, le métier demeure très physique. Il peut s'avérer risqué en raison de la proximité de la mer, de l'enchaînement des opérations et du transport de charges lourdes.

Quelles sont les qualités d’un docker ?

Ponctualité et résistance physique

Le docker est l'un des maillons les plus importants d'un port de marchandises. Il doit être résistant physiquement, mais aussi faire preuve de ponctualité et de rapidité. En effet, certains conteneurs renferment des denrées périssables ou obéissent à des contraintes de délais.

Disponibilité et sécurisation

Le respect des consignes est indispensable pour assurer la sécurité du personnel et des marchandises.

La disponibilité est essentielle : la demande de chargement et de déchargement s'effectue à toute heure du jour et de la nuit.

A noter : le métier de docker est dominé par les hommes du fait de la force physique nécessaire.

Salaire d'un docker

Une rémunération à la journée...

Le salaire d'un docker est très variable. Il est toujours payé à la journée, autour de 90 €, même s'il est mensualisé.
En général, un docker peut gagner entre 3 000 et 4 000 € bruts mensuels.

... et cependant variable

Ses revenus évoluent en fonction de l'employeur et du lieu de travail. La taille des ports, le volume des marchandises ainsi que la conjoncture économique jouent sur les possibilités de travail et donc sur les salaires.
Un docker peut devenir chef d'équipe ou gestionnaire de hangar par exemple.

A noter : l'utilisation du conteneur de palanquées a diminué le nombre de dockers nécessaire dans les ports. Le nombre de dockers a été divisé par 4 entre 1982 et 2002. Néanmoins, on constate que l'embauche reprend dans les ports.

Devenir docker

Pas de préalable requis

Aucun niveau scolaire n'est requis pour devenir docker. En revanche, le certificat d'aptitude à la conduite en sécurité de chariots élévateurs (CACES) est exigé.

Un métier qui se professionnalise

Depuis la réforme de 1992, le niveau de formation est plus élevé.

Les centres de formation de manutention portuaire forment généralement les candidats à l'utilisation des appareils de levage et de transbordement.

Il existe aussi des certificats de qualification professionnelle dans la manutention portuaire (filière exploitation portuaire). Ces certificats se préparent dans des entreprises de manutention.

Perspectives d’évolution

Du fait de la modernisation du métier et des matériels de plus en plus sophistiqués, le besoin en main-d'œuvre s'est considérablement réduit. La concurrence est devenue sévère.

Un docker bien formé et expérimenté peut évoluer vers des postes à responsabilité, manager une équipe ou assurer la gestion d'un hangar.

Contenu mis à jour le 05/07/2012

Trouvez l'adresse d'un Pôle Emploi
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr