Comment devenir gendarme ?

Par : Michel Foulet - Dernière modification : 6 mai 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

gendarme

Devenir gendarme

En France, un peu plus de 100 000 gendarmes travaillent à la protection des biens et personnes sur l'ensemble du territoire. Le gendarme est un militaire dont les domaines d'intervention sont nombreux.


En quoi consiste le métier de gendarme ?

Sécurité routière
Les sous-officiers et officiers de la gendarmerie départementale assurent la sécurité sur les routes. Ils mènent des actions de prévention auprès des usagers et répriment les infractions au code de la route.
En cas d'accident, le gendarme intervient pour sécuriser la zone et réguler le trafic.
Police judiciaire
40% des missions des brigades de gendarmerie départementale relèvent de la police judiciaire. Les gendarmes mènent des enquêtes, notamment en zone rurale. Ils couvrent tout type de crimes et délits : vols, affaires financières, délinquance, trafic de stupéfiants, meurtres...

Ordre public
Le gendarme, notamment le gendarme mobile qui se déplace en escadron, assure le maintien de l'ordre public. Il sécurise les événements et canalise la foule. Il intervient parfois en renfort de la gendarmerie départementale.
Missions à l'étranger
Les opportunités de carrière à l'étranger sont nombreuses et les missions plus ou moins longues. Appui aux forces armées sur les théâtres d'opération, mission de coopération dans les pays d'Afrique ou d'Asie, protection des ambassades partout dans le monde, participation à la reconstruction de zones sinistrées... Le métier de gendarme est définitivement un métier qui bouge !

Qualités requises pour devenir gendarme

Ordre et rigueur
Un gendarme est un militaire. Il doit avoir le sens de la hiérarchie et aimer l'ordre.

Esprit d'équipe
Le gendarme est au service des autres.

Il fait partie d'une équipe et doit posséder un fort esprit de groupe.

Homme de terrain
Une parfaite condition physique est requise. Le gendarme suit de nombreux entraînements.

Grande disponibilité
En sa qualité de militaire, le gendarme doit être disponible à toute heure du jour et de la nuit, tous les jours de l'année.

Quelle formation pour devenir gendarme ?

Niveau bac : sous-officier
Depuis le 1er janvier 2012, le bac est obligatoire pour se présenter au concours de sous-officier.

Les candidats à la formation doivent passer des épreuves réputées difficiles. Lorsqu'ils sont admissibles, un entretien oral et des épreuves physiques lui sont encore demandés. La sélection est rude : seulement 1 candidat sur 10 est reçu.

La formation de sous-officier est rémunérée. Elle dure 1 an et est dispensée dans 3 écoles de gendarmerie : Châteaulin, Chaumont, Montluçon.

Bac + 6 ou 7 : officier
Les candidats au métier d'officier doivent passer un concours après une licence ou un master scientifique ou technique ou sortir d'une école militaire.

Après la validation des différents tests et épreuves physiques, ils suivent une formation de 2 ans à l'école des officiers de la gendarmerie nationale, située à Melun.

Conditions générales d'accès
Le gendarme est un fonctionnaire relevant du ministère de la Défense.
Pour accéder au métier, il faut donc remplir les conditions d'accès à la fonction publique :


Conditions supplémentaires
Les candidats doivent également :

  • avoir entre 18 et 36 ans le jour de la signature du contrat pour le métier de sous-officier ;
  • avoir au moins 26 ans pour le métier d'officier ;
  • une (très) bonne condition physique et une bonne vue ;
  • mesurer au minimum 1 m 60 pour les femmes et 1 m 70 pour les hommes (excepté pour la Garde nationale où la taille minimum requise est plus élevée) ;
  • savoir nager.

A noter : le recrutement est permanent. Après dépôt du dossier, il faut attendre 1 mois avant d'être convoqué pour les épreuves de sélection.

Salaire et perspectives d’évolution

3 affectations possibles
A la sortie de l'école, le gendarme reçoit son affectation en fonction de son classement.
Il existe 3 "familles" de gendarme :

  • la gendarmerie départementale : les brigades sont essentiellement chargées de la police judiciaire et de la sécurité routière ;
  • la gendarmerie mobile : les escadrons se déplacent selon les besoins pour assurer l'ordre public ;
  • la garde républicaine : à Paris, 2 régiments d'infanterie et 1 régiment de cavalerie assurent des services d'honneur et de protection des instances de la République.


Une rémunération confortable
Le salaire du gendarme dépend de son grade : 1 300 € nets pour un sous-officier débutant, 1 900 € pour un jeune officier. La situation familiale est également déterminante.

A noter : logement de fonction, 9 semaines de congés payés, retraite à 56 ans sont des avantages qui s'ajoutent à la rémunération.

Des possibilités d'évolution
La gendarmerie offre des perspectives de carrière attractives.

Pour monter en grade, le gendarme a la possibilité de passer des examens professionnels ou des concours.

Il peut également s'orienter vers des unités spéciales :

  • GIGN : groupe d'intervention de la gendarmerie nationale, composé de tireurs d'élite ;
  • PGHM : peloton de gendarmerie de haute montagne ;
  • Gendarmerie maritime ;
  • Unité cynophile (Maîtres-chiens)...

Trucs et astuces

Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès des centres d'information et de recrutement ou sur le site du ministère de la Défense.

Contenu mis à jour le 08/07/2012

Trouvez l'adresse d'un Pôle Emploi

Licenciement, congés payés, CV...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu