Comment fabriquer un abri de neige

Par : Pierre de Blarney - Dernière modification : 3 octobre 2011 - pas a pas
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
construire abri neige quin-zhee

Vue depuis l'intérieur d'un abri de neige

Fabriquer un abri dans la neige peut soit répondre à un besoin (lorsqu'on est pris dans une tempête par exemple), soit constituer un abri plus pérenne, au même titre qu'une tente ou un igloo.

Cela vous évite le portage d'une tente, et c'est beaucoup plus rapide que de construire un igloo.

En France, à part en haute montagne, il est très rare de rencontrer des conditions permettant la construction d'un igloo, avec des blocs de neige dure ou de glace. Créer un abri de neige revient à creuser une excavation en forme de voute, sous la neige. On crée ainsi une sorte d'anti-igloo : c'est ce qu'on appelle un Quin-Zhee.


1

Choisir son matériel

Si vous avez décidé de passer une ou plusieurs nuits dans un abri de neige, il vous faudra du matériel vous permettant : de le construire, de vous y nourrir, d'y dormir.

Ainsi, vous devrez emporter, en dehors des éléments courants :

  • une pelle à neige ;
  • une sonde ;
  • une couverture de survie épaisse ;
  • des vêtements en matériau imper-respirant (gants, veste, pantalon ou salopette) ;
  • des sous-vêtements de rechange ;
  • une veste chaude (veste en duvet par exemple), pour le soir ;
  • des chaussures chaudes, imperméables, avec éventuellement des guêtres ;
  • du matériel de cuisine (gamelles, réchaud, briquet/allumettes, etc.) et de la nourriture ;
  • un sac de couchage ;
  • un sursac si possible ;
  • un matelas, si possible autogonflant, pour son pouvoir d'isolation.


Il est crucial que votre matériel soit en parfait état pour vous permettre de passer un moment agréable. Les matériaux imper-respirants en particulier nécessitent un traitement et un entretien réguliers. Bien entretenu (traitement déperlant et traitement d'imprégnation), ils resteront presque secs, même après une bonne heure passée allongé dans la neige.

N.B. : si vous n'avez pas anticipé la construction d'un abri de neige (situation d'urgence), vous devrez faire en sorte de garder la même logique (sonder, creuser, vous isoler du sol, vous glisser dans le trou et vous assurer d'être à peu près sec), avec les moyens du bord.

2

Choisir l'emplacement de son abri de neige

abri neige quin zhee
Choisir un bon emplacement pour votre abri est primordial

Pour construire votre abri, vous aurez besoin d'un amas de neige important. Le pied d'un arbre est souvent une zone d'accumulation idéale.

Pour vous assurer que vous avez la quantité de neige nécessaire (1m50 à 2m d'épaisseur), sondez la neige, sans piétiner la zone que vous avez choisie, avec une sonde à neige. Cette zone doit être assez large pour accueillir le nombre de personnes de l'équipe.

Attention : au pied des arbres, il peut y avoir des bosses, des racines importantes ou des blocs de rocher que vous ne pourrez pas retirer. Prenez le temps de sonder parfaitement la zone de votre abri afin d'éviter toute mauvaise surprise.

3

Construction d'un abri : définissez les limites de votre abri

entree abri neige quin-zhee
Délimitez la zone d'entrée et le sommet de votre abri de neige

Avec la végétation que vous trouverez (petites branches de sapins, plantes dépassant de la neige...), faites des petites tiges de longueur équivalente (environ 25cm de longueur).
Sur le dessus de votre abri, sans vous y appuyer, plantez-les de manière à ce qu'elles ne dépassent plus (cf. photo ci-joint, sur laquelle les tiges/branches dépassent à peine du haut du tas de neige, elles sont à peine visibles : cliquez sur la photo pour l'agrandir).
Lorsque vous creuserez votre abri, ces petites tiges vous assurerons que vous conservez assez d'épaisseur au centre/sommet de votre abri de neige : votre pelle les rencontrera dès que vous vous approchez ; c'est la limite haute à l'intérieur de votre abri à ne pas dépasser.

Vous devez également définir la zone d'entrée de votre abri de neige.
Commencez par creuser une zone de plateforme devant ce qui constituera l'entrée.
Creusez ensuite de manière à créer un mur vertical qui sera le mur extérieur frontal de votre abri, à l'endroit de l'entrée.

A partir de là, vous pouvez commencer à creuser le trou de l'abri lui-même. Pour cela, nous vous recommandons d'utiliser une couverture de survie épaisse, sur laquelle vous pourrez soit vous allonger, soit poser vos genoux. Elle permettra de limiter le contact avec la neige et vous isolera ainsi du froid. Enlevez régulièrement la neige qui tombera dessus.

Commencez par creuser la porte d'entrée précisément. Vous devrez ensuite faire en sorte de respecter ses dimensions, en évitant de l'élargir.

4

Extraire la neige pour creuser le trou de votre abri de neige

blocs neige abri qun-zhee
Découpez des gros blocs de neige et sortez les

Creusez en remontant légèrement, de façon à ce que la base de votre abri de neige soit plus haut que la plateforme depuis laquelle vous travaillez. Une fois dans votre abri de neige, le froid descendra ainsi naturellement vers l'extérieur (vers le bas) : vous créez ainsi une fosse à froid.

Commencez par découper de gros blocs avec votre pelle à neige et sortez les au fur et à mesure du trou.

Vérifiez régulièrement que vous ne creusez pas trop en direction de votre "toit" (grâce aux petites tiges de végétation), ou vers le mur frontal.

Creusez un espace suffisamment vaste pour y rester à la fois allongé (à plusieurs le cas échéant) et assis, voire accroupi ou debout.

Dans la dernière phase de construction de votre abri, ne découpez plus de bloc de neige : faites-en sorte de décoller des "lames de neige", le long des parois. Continuez ainsi jusqu'à ce que votre abri soit terminé.
Cela permet à la fois d'éviter de creuser trop brusquement et de lisser les parois.

5

Aération de votre abri

abri neige termine
Abri de neige terminé

Lorsque votre abri est entièrement creusé, faites quelques trous avec un bâton à l'envers ou la sonde à neige, pour permettre à l'air de circuler.
Vous devez faire attention à l'orientation de ces trous pour qu'ils ne se remplissent pas de neige. Ils ne doivent pas non plus être trop larges : ils amèneraient des courants d'air très froid.

6

Fermeture de l'entrée

Pour fermer l'entrée, placez votre ou vos sacs à dos. Vous pouvez également utiliser une bâche qui pourra être maintenue grâce à des sacs à dos ou à des blocs de neige.

L'objectif, pendant votre excursion, sera de rester le plus au sec possible.


Prenez soin en permanence de ne pas laisser entrer de neige dans vos vêtements ou vos chaussures. Avec la chaleur de votre corps, elle se transformerait en eau.


Vous pouvez recouvrir vos chaussures pendant la nuit, à moins que vous décidiez de les mettre dans vos sac de couchage pour les maintenir chaudes si elles ne sont pas trop humides (dans un sac poubelle). Si elles sont humides ou pleines de neige, le mieux est souvent de les laisser "sécher au froid". Vous n'aurez le lendemain matin qu'à les frotter, les frapper ou les secouer.


Concernant vos vêtements : une fois votre abri fini, si votre veste et votre pantalon ne sont pas trop humides, vous pouvez les garder sur vous pendant un moment, pour qu'elles se sèchent à la chaleur de votre corps. S'ils sont trop humides, ou pleins de sueur, retirez-les pour les laisser "sécher au froid" pendant la nuit.


Ensuite, changez vos sous-vêtements : pour la nuit, il est essentiel de porter des vêtements secs, qui ne soient pas imprégnés de sueur. Sinon, plutôt que de vous réchauffer, la chaleur de votre corps servira à faire sécher et à évacuer l'humidité et/ou la sueur de vos vêtements portés la journée. Changez donc de sous-vêtements une fois que vous êtes certains que vous ne les mouillerez pas. Mettez ensuite votre veste chaude, sèche (veste en duvet par exemple).


Temps nécessaire : comptez environ une heure et demi à deux heures.


Logement, famille, travail...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu