Comment investir dans l'immobilier à l'étranger ?

Article mis à jour le

Investir dans l'immobilier à l'étranger
Investir dans l'immobilier à l'étranger

Légalement vous êtes libre d'investir une partie ou la totalité de votre patrimoine à l'étranger. Pour être sûr de faire une bonne affaire quand vous achetez un logement hors de France, vous devez bien vous renseigner sur le pays et vous faire aider par des professionnels.



Comment vous y prendre pour investir à l'étranger ?

Internet vous permet aujourd'hui de vous renseigner sur les zones porteuses, de repérer des annonces et surtout de comparer les prix. Il est cependant fortement recommandé de se rendre sur place pour évaluer la qualité du bien et de son emplacement. Ne vous fiez pas aux seules brochures que pourrait vous remettre un promoteur immobilier.

Où acheter ?

L'Europe et les Etats-Unis sont économiquement et politiquement sûrs. D'autres régions plus exotiques, comme le Costa Rica, la Malaisie, ou le Maroc offrent également de belles opportunités. Mais attention au coup de cœur : renseignez-vous sur la situation politique, économique et fiscale ainsi que sur le marché immobilier du pays.

Entourez-vous de spécialistes

Les principales difficultés pour acheter un bien à l'étranger sont souvent d'ordre juridique et linguistique. Chaque pays possède ses propres règles en matière de droit immobilier. Faites donc appel à des professionnels en France ou sur place (notaires, avocats, spécialistes en droit immobilier international) pour vous assister dans vos démarches, et dans la rédaction des actes de vente.

Quelle fiscalité ?

Toute personne ayant sa résidence fiscale en France doit payer l'impôt français sur tous ses revenus, y compris ceux en provenance de l'étranger (revenus locatifs ou plus-value). Si vous emportez hors de France plus de 7 500 € en espèces, vous devez le déclarer à la douane. Vous pouvez également ouvrir un compte bancaire à l'étranger, mais il vous faudra le mentionner sur votre déclaration de revenus en y précisant les débits et crédits effectués.

Comment financer votre achat ?

Les banques françaises peuvent être plus réticentes quand il s'agit d'accorder des prêts pour acquérir un bien immobilier à l'étranger. Sachez néanmoins que c'est possible. Vous devrez généralement apporter l'équivalent de 30% de la valeur du bien et donner une garantie solide comme votre résidence principale ou un portefeuille d'actions par exemple.