Quelles sont les différentes techniques pour isoler une fenêtre ?

Comment isoler une fenêtre ?
Comment isoler une fenêtre ?
En matière d’isolation thermique et phonique, les baies, les fenêtres et autres ouvertures vitrées sont le talon d’Achille de la maison. Vous trouverez ici quelques techniques afin d’isoler au mieux vos fenêtres avant que l’hiver ne s’installe durablement.


Les joints : la solution simple pour isoler ses fenêtres

Le recours à des joints d’isolation demeure la technique la plus simple et la plus sûre pour isoler vos fenêtres. On les trouve dans tous les gabarits. Il vous faudra choisir le modèle adapté au cadre de votre fenêtre. Afin de ne pas vous tromper, prenez bien les mesures de la partie montante du dormant de la fenêtre. Deux cas de figure peuvent se poser : si les fentes sont irrégulières il vous faudra choisir de préférence un joint isolant épais. Au contraire, si les fentes à jointer sont régulières le joint devra être fin. Les différents modèles de joints d’isolation sont :

  • Le joint auto-adhésif  en mousse, que l’on peut trouver à des prix très raisonnables mais dont la tenue dans le temps laisse à désirer. Il faudra donc en changer régulièrement.
  • Le joint en élastomère, est plus robuste. Il est commercialisé sous forme de rouleau autocollant qu’il convient de fractionner en fonction de vos besoins. Vous pouvez également en accoler deux bouts si la surface à couvrir est large.
  • Le joint à base de silicone, dont la pose est plus ardue. Sa propriété principale est qu’il s’adapte à merveille à l’espace qu’il doit recouvrir entre le cadre et  le dormant de votre fenêtre pour une imperméabilité parfaite.
  • Le joint plastique en forme de V est commercialisé en rouleau. Il est constitué d’une section figée par de la colle et d’une section amovible relevable. Il est très approprié aux climats changeants et résiste bien à l’usure.
  • Le joint métallique en forme de V malheureusement trop rare dans le commerce. Il est composé d’une section fixe rivée, et d’une section amovible relevable. Il a été conçu afin d’oblitérer l’intervalle entre l’ouvrant et le dormant de votre fenêtre. Il est pourvu d’un mécanisme à pression qui en fait un matériel efficace et fiable.

Avant même de commencer quoi que ce soit, prenez soin de bien décrasser le cadre de la fenêtre. Cela permettra une pose facile et aidera à ce que le joint adhère mieux.

La technique du survitrage

Ce procédé peut venir en complément de la pose d’un joint isolant, ou en intercurrence. Précisons que l’effet isolant recherché ne sera pas aussi radical qu’un double vitrage.

Le survitrage est une technique uniquement adaptée aux menuiseries. Le poids que sa pose répercute sur la fenêtre est à prendre en compte. Veillez à ce que votre cadre de fenêtre en bois soit suffisamment solide. De la même façon qu’il existe plusieurs modèles de joints, il existe différents modèles de survitrage.

  • Le film survitrage a l’avantage d’être peu onéreux et facile à la pose, puisqu’il suffit simplement de le placer sur la vitre. Veillez cependant à en changer tous les ans.
  • Le kit d’installation s’adresse quant à lui aux bricoleurs. Il leur permettra d’effectuer eux-mêmes la pose grâce au matériel complet d’installation qu’il contient. La baie devra cependant être fabriquée aux dimensions exactes par un vitrier professionnel, sur commande.
  • Le survitrage fixe est un type de survitrage sûr, dont la pose est définitive. Le vitrage « secondaire » est enchâssé dans un cadre aluminium, qu’il convient de poser sur le vitrage « primaire » en emprisonnant entre les deux un espace d’air de 5 à 6 mm.
  • Le survitrage démontable enfin, qui permet de recouvrir la vitre intégralement grâce à un encadrement souple en polymère et en métal. Ce dernier est arrimé aux battants de fenêtre où sont insérés les vitrages. La section ouvrante et articulée permet d’accéder à la fenêtre principale simplement en l’ouvrant.

Quel que soit le modèle choisi, poser un survitrage n’est pas un exercice anodin. Il convient de s’équiper convenablement et d’être délicat dans la manipulation des cadres et des vitrages.

Comment faire ça soi-même ?

Que vous ayez porté votre choix sur un modèle de joint isolant ou sur un type de survitrage, n’hésitez pas à vous procurer des guides pour vous orienter dans la pose. Pensez également à lister tous le matériel dont vous auriez besoin afin de ne pas vous retrouver dépourvu. Il existe une multitude de sites internet où vous pourrez trouver ce genre d’informations. Si vous optez définitivement pour la technique du survitrage, nous recommandons chaudement de faire appel aux conseils d’un professionnel.  

Bonus : apprenez à rendre votre fenêtre étanche à l'air avec ce tutoriel Pratiks !

IFrame

Retrouvez d'autres tutoriels utiles sur la chaîne YouTube de Pratiks !