Comment isoler une fenêtre ?

Article mis à jour le 
Comment isoler une fenêtre ?
Comment isoler une fenêtre ?
Les fenêtres sont souvent le point faible de l’isolation thermique et phonique d’une maison. Voici quelques solutions pour isoler et calfeutrer vos fenêtres efficacement avant l’arrivée de l’hiver. 


Les joints d'isolation

L’utilisation d’un joint d’isolation reste la solution la plus simple et efficace pour isoler une fenêtre. Il en existe plusieurs sortes et de plusieurs dimensions. Vous devez sélectionner le joint qui s’adapte le mieux au cadre de votre fenêtre. Pour ce faire, mesurez la partie verticale du dormant de votre fenêtre. Un joint d’isolation épais sera préféré pour les interstices irréguliers, et un joint mince dans le cas contraire. Il existe plusieurs types de joints d’isolation :

  • Le joint autocollant en mousse, vendu à un prix très abordable, est peu résistant et nécessite un changement régulier.
  • Le joint en caoutchouc est plus résistant. Il est vendu sous forme d’un rouleau adhésif à dédoubler ou à juxtaposer en fonction de la largeur à couvrir.
  • Le joint en silicone est plus difficile à poser. Il épouse parfaitement l’espace entre le cadre de la fenêtre et le dormant, pour une étanchéité optimale.
  • Le joint plastique en V se trouve sous la forme de rouleau. Il est composé d’une partie fixe collée et d’une partie mobile relevable. Ce joint est adapté aux jours irréguliers et est très résistant dans le temps.
  • Le joint en v métallique est très difficile à trouver dans le commerce. Constitué d’une partie fixe clouée et d’une partie mobile relevable, il obstrue le jeu entre le dormant et l’ouvrant de la fenêtre. Il possède une pression ressort qui lui confère une grande efficacité.

Avant de poser un joint, il est fortement conseillé de nettoyer le cadre de votre fenêtre pour faciliter la pose et l’adhérence.  

Le survitrage

Solution alternative ou complémentaire à la pose d’un joint d’isolation, le survitrage permet d’améliorer l’isolation d’une fenêtre. A noter cependant que l’isolation ne sera pas aussi efficace que celle d’un réel double vitrage.

Le survitrage ne se pose que sur des menuiseries en bois. Avant de considérer la pose d’un survitrage, il est nécessaire de tester la solidité de la structure de votre fenêtre, car la pose d’une vitre supplémentaire peut entrainer un poids supplémentaire important. A l’instar des joints d’isolation, il existe différents types de survitrage.

  • Economique et pratique, le film survitrage se pose directement sur la paroi vitrée et se change chaque année.
  • Pour les bricoleurs, le kit d’installation contient tout le matériel d’installation d’un survitrage. Le vitrage doit cependant être commandé sur mesure chez un fabricant.
  • Le fixe est un modèle de survitrage efficace et définitif. La vitre est posée dans un cadre en aluminium séparé de la vitre d'origine par un espace d’air de 5 à 6 mm.
  • Pour le survitrage démontable : la vitre d’origine est recouverte dans son intégralité par un encadrement en caoutchouc ou en métal. L’encadrement est fixé sur les battants dans lequel on insère le vitrage. L’ouvrant est articulé. La vitre est placée dans un profilé rigide qui permet l’accès à la fenêtre initiale lors de l’ouverture.

Dans tous les cas de figure, la pose d’un survitrage exige une manipulation précautionneuse et un équipement de protection spécial. 

Comment s'y prendre ?

Chaque type de joint et de survitrage exige un matériel particulier, et une prise en main adaptée .Vous trouverez des guides de pose des différents joints d’isolation étape par étape - ainsi qu’une liste de matériel nécessaire - sur plusieurs sites internet dédiés. Concernant les techniques de survitrage, nous vous conseillons de bien étudier les différentes alternatives, et de ne pas hésiter à consulter un professionnel.

Bonus : apprenez à rendre votre fenêtre étanche à l'air avec ce tutoriel Pratiks !

IFrame

Retrouvez d'autres tutoriels utiles sur la chaîne YouTube de Pratiks !