Comment s'habiller pour jardiner ?

Pour jardiner, mettez des bottes et un chapeau !
Pour jardiner, mettez des bottes et un chapeau !
Généralement, on opte pour de vieux vêtements confortables, plus ou moins épais suivant la température, et qui ne craignent ni les taches d’herbes, ni la boue. Sauf en cas de mauvais temps ou d’opérations de jardinage sur des plantes agressives, vous ne devrez pas recourir à des habits spécifiques.


La veste de jardinage

Généralement, on opte pour de vieux vêtements confortables, plus ou moins épais suivant la température, et qui ne craignent ni les taches d’herbes, ni la boue. Sauf en cas de mauvais temps ou d’opérations de jardinage sur des plantes agressives, vous ne devrez pas recourir à des habits spécifiques.

Le pantalon de jardinage

Comme la veste, le pantalon est à adapter aux circonstances : très épais pour le travail dans un hallier, et imperméable pour le travail sous la pluie. La ceinture élastique dont sont munis les modèles imperméables est uniquement destinée à empêcher les infiltrations de pluie, et est insuffisante pour maintenir le pantalon. Il faut donc prévoir des bretelles. La cotte imperméable de type terre-neuvas, même peu élégante, reste un bon compromis.

Les chaussures de jardinage

C’est affaire de goût personnel. Il existe des sabots en bois et cuir, et des modèles en plastique ou caoutchouc. On trouve désormais des modèles très souples doublés de tissu, qui ne fatiguent pas le pied. Sinon, vous pouvez porter de solides chaussures de marche montantes, en toile ou en cuir suivant la température.
Renoncez cependant aux espadrilles ou autres chaussures légères, surtout si vous devez labourer ou tondre.
Les bottes sont indispensables dans l’herbe haute mouillée et, de façon générale, à la mauvaise saison. Choisissez-les souples, en particulier au niveau de la cheville. Prenez-les également une pointure au moins au-dessus de la vôtre afin de pouvoir y porter des grosses chaussettes ou des basanes sans que le pied soit serré, sans quoi vous risquez d’avoir froid.
Par ailleurs, les semelles doivent être striées pour ne pas glisser dans la terre. Evitez les semelles quadrillées, qui retiennent la terre. 

Et pour traiter ?

On traite de préférence quand il fait beau, pour ne pas que les produits soient lessivés par la pluie. N’oubliez pas que même les traitements les moins toxiques sont rarement innocents. Suivez donc très exactement les précautions d’emploi recommandées par le fabricant. Et surtout, couvrez-vous ! Cette étape élémentaire est encore trop souvent négligée par les utilisateurs, particulièrement en été. Dites-vous qu’avec les produits les plus agressifs au moins, vous devrez porter des chaussures montantes, des chaussettes, une cotte fermée jusqu’au cou, un masque pour la bouche et un pour les yeux, un chapeau, et un foulard. C’est fastidieux, inconfortable, mais essentiel pour votre santé.