> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

Inciter un investisseur à financer votre entreprise

Par : Caroline Boithiot - Dernière modification : 8 mars 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur le financement d'entreprise
investisseur entreprise

Convaincre un investisseur

Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez peaufiner votre projet et vous entraîner à le présenter. Repérez ensuite les investisseurs potentiels qui accordent des financements dans votre domaine.


Faites un business plan

Tout d'abord, définissez clairement la nature de votre projet. Soyez ambitieux mais aussi réaliste : ce savant équilibre est la clé de votre succès.

Etablissez votre business plan sur 3 ans, sans mentir sur les chiffres. Si vos projections donnent un résultat négatif, révisez le fond de votre projet plutôt que de raboter les postes de dépenses ou de gonfler celui des recettes.

Un conseil : n'hésitez pas à diviser par 2 les chiffres de vos principales hypothèses. Si votre projet est encore rentable, c'est plutôt encourageant. Le cas contraire, retravaillez vos hypothèses.

N'oubliez aucune donnée : frais de création, frais d'avocat, fournitures... Par expérience, les frais sont souvent minorés et les ressources sont souvent majorées. Soyez prudents, et trouvez le juste équilibre.

Votre expert-comptable peut vous aider à établir votre business plan. La chambre de commerce ou la chambre des métiers peuvent aussi vous aider ou vous offrir une formation. Accordez-vous du temps : c'est l'étape la plus importante de votre démarche.

Présentez votre projet

Un document type présentation sous Microsoft Powerpoint a souvent plus d'impact qu'un document écrit sous un traitement de texte.

Le conseil qui suit est extrait du blog de Guy Kawazaki.

Dans ce document de 10 pages vous déterminez :

  1. le problème/besoin que vous avez identifié (demande des consommateurs pour..., attente d'industriels pour...) ;
  2. votre solution : la réponse au problème identifié précédemment (créer une entreprise de service, ouvrir une chaîne de pizzeria...) ;
  3. votre modèle économique : comment l'entreprise va gagner de l'argent ;
  4. votre différence : sur quoi repose votre succès prévisible (technologie, savoir-faire, originalité...) ;
  5. le marketing et les ventes : comment vous comptez vous faire connaitre et allez générer des ventes ;
  6. votre concurrence (existe-t-elle ?, est-elle installée ?, sa réaction à votre offre...)
  7. votre équipe : en quoi vous disposez de la meilleure équipe pour mener à bien le projet ;
  8. vos perspectives de chiffre d'affaires (ici vous insérerez le business plan réalisé) ;
  9. votre situation actuelle (en attente de fonds, fonds trouvés, brevet en cours, prototype créé, attente autorisation administrative...) ;
  10. un résumé de votre projet et les prochaines étapes.


Idéalement, vous devez consacrer 1 page par idée. Chacune des pages doit s'enchaîner logiquement.

Soyez accrocheur

Entraînez-vous à résumer votre projet en quelques phrases. Une introduction détonante éveille plus facilement l'intérêt qu'une fastidieuse présentation. Être simple et efficace permet à vos interlocuteurs de comprendre et de partager vos objectifs.

Un exercice intéressant est celui de l'ascenseur (Elevator pitch) : imaginez que vous êtes dans un ascenseur au côté d'un investisseur et que vous allez ensemble au 6e étage. Vous avez 1 minute pour lui raconter votre projet et accessoirement le convaincre. Entraînez-vous à cet exercice très structurant.

Mettez en avant les points innovants de votre projet. Cherchez à vous démarquer en soulignant votre originalité pour interpeller les investisseurs.

Ciblez les investisseurs

Selon votre profil, votre expérience et vos besoins, le choix de tel ou tel type d'investisseur s'impose.

Investisseurs institutionnels

De nombreux organismes, tels que France Initiative ou OSEO proposent des aides destinées à financer en partie la création ou le développement de votre entreprise. Consultez-les. Leur accord et leur expertise peuvent être un argument pour rassurer votre banquier.

Ils peuvent aussi vous rediriger vers des organismes plus adéquats selon votre secteur d'activité.

Renseignez-vous, là aussi, auprès de la chambre de commerce et de la chambre des métiers pour les connaître.

Réseaux d'entrepreneurs privés

Ces réseaux sont souvent constitués de chefs d'entreprise ou d'hommes d'affaires qui ont décidé de mettre un peu de leur temps et de leur argent au service d'entrepreneurs.

L'un des plus connus est le Réseau Entreprendre.

Si votre projet les convainc, en complément de prêts d'honneur (prêts accordés sur plusieurs années à taux 0), vous pouvez bénéficier d'un accompagnement personnalisé par un expert de votre secteur.

Love money

Il s'agit de sommes collectées en sollicitant vos proches, vos amis ou votre réseau qui peuvent vous aider à démarrer votre activité en investissant dans votre entreprise.

Prudence toutefois, tenez un discours vérité vis-à-vis d'eux et faites en sorte qu'ils soient bien conscients de n'investir que les sommes qu'ils seraient prêts à perdre. N'embellissez pas les chiffres ou la situation. Il est souvent très compliqué de se fâcher avec des membres de sa famille ou des amis.

En complément

Le site ToutAide.com propose un récapitulatif des aides de l'Etat et des collectivités qui peuvent vous concerner.

Depuis quelques années sont apparus les leveurs de fonds. Il s'agit d'intermédiaires qui vous proposent de vous conseiller dans la levée des fonds nécessaires pour votre entreprise. Ceux-ci se rémunérent au succès, le plus souvent contre une participation au capital.

A noter : ces leveurs n'interviennent le plus souvent que sur des dossiers nécessitant au minimum plusieurs centaines de milliers d'euros de financement.

A toutes fins utiles, vous pouvez consulter notre fiche consacrée aux aides financières pour la création d'entreprise.

Utilisez les logiciels gratuits disponibles sur internet pour vous aider à construire votre business plan.


Pensez aussi à contacter la presse : attirer ainsi l'attention sur votre projet peut le légitimer et créer un plus aux yeux des organismes, collectivités, banques...

 2 ressources particulièrement utiles :


  • La réalité de l'entrepreneuriat - le Guide irrévérencieux pour dépasser, devancer, distancer par Guy Kawazaki. Une référence précieuse pour les créateurs d'entreprise ;

  • Présentation zen : Pour des présentations plus simples, claires et percutantes par Garr Reynolds. Un livre qui vous aide à donner plus de poids à vos idées.


Licenciement, comptabilité, RH...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr