> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

Compost domestique

Par : Audrey Mercier - Dernière modification : 18 mai 2011 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
Mots clés : | |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur le compost
Compost Domestique

Le compost domestique

La composition d'un compost domestique entre dans les gestes de l'éco-citoyen. Il s'agit en effet d'un moyen écologique et économique de gérer sa production de déchets ainsi que d'entretenir son jardin à titre individuel. Suivez nos conseils pour le recyclage des déchets.


Le principe du compost domestique

Le compost est un procédé naturel qui permet de dégrader des déchets organiques grâce à l'oxygène présent dans l'air.
Le compost domestique est une tendance répandue actuellement car elle présente plusieurs avantages : il s'agit de réduire les déchets à traiter pour la collectivité, de prendre soin de son jardin à moindre frais et de participer à la protection de l'environnement à un niveau individuel.

La réalisation du compost

Le compost peut être réalisé à partir de toutes sortes déchets dans la mesure où ils n'ont pas été en contact avec des produits toxiques et polluants. Il faudra donc être vigilant lors du tri de vos déchets.
Un compost domestique est constitué de :

  • déchets de cuisine : restes de légumes et de fruits, marcs de café, sachets de thé, coquilles d'oeufs, croûtes de fromages, ... ;
  • déchets de jardin : tontes de pelouse, feuilles mortes, branchages, ... ;
  • et plus généralement tous les déchets organiques : cendres, sciures, mouchoirs en papier, essuie-tout (même souillé par de l'huile), ...

En revanche, il est déconseillé de composter les plantes malades ou traitées chimiquement, les tailles de rosier et les arbustes épineux. De même, le papier essuie-tout est biodégradable car composé de cellulose mais vous ne devez pas l'ajouter au compost s'il est imbibé de produit ménager.

L’entretien du compost

Pour réaliser un bon compost domestique, il suffit de respecter trois règles simples :

  • mélanger les différents types de déchets : afin que le compost soit réussi, il faut mélanger des déchets de catégories opposées (secs et humides, fins et grossiers, ...) ;
  • aérer les matières en les brassant régulièrement ;
  • surveiller l'humidité : ni trop d'eau, ni trop peu.

En définitive, il faut surveiller son compost domestique : prévenir les défauts d'humidité et apporter des déchets frais afin de garantir une bonne qualité de compost et donc un engrais naturel et bénéfique pour son jardin.

Certaines communes proposent des "composteurs" en bois ou en plastique à mettre dans votre jardin pour accueillir les déchets organiques et sains de votre maison.


Retrouvez sur Google+

Logement, famille, travail...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr