Comprendre l'assurance dégâts des eaux

Comprendre l'assurance dégâts des eaux
Comprendre l'assurance dégâts des eaux
Un dégât des eaux peut survenir à tout moment dans une habitation : un robinet de baignoire ou de lavabo laissé ouvert trop longtemps peut provoquer d'importants dégâts. Pour couvrir les dommages matériels occasionnés, il est donc nécessaire de souscrire une assurance dégâts des eaux.


Assurance dégâts des eaux, définition

L'assurance dégâts des eaux est une garantie qui permet de dédommager la victime des conséquences occasionnées aux biens par l'action de l'eau. Elle n'est pas obligatoire, mais il est vivement recommandé de souscrire à cette extension de l'assurance habitation.

Fonctionnement de l'assurance dégâts des eaux

Les événements pris en charge

L'assurance dégâts des eaux est incluse dans le contrat assurance multirisque habitation. Cette assurance couvre les risques liés à :

  • une rupture de canalisation ;
  • une fuite d'eau provoquée par des installations sanitaires telles que lavabo, baignoire, évier ;
  • une infiltration par la toiture ou les terrasses.

Certains dégâts des eaux ne sont pas pris en charge par l'assureur. Ces exclusions relèvent en revanche de la garantie catastrophes naturelles, à savoir :

  • l'inondation due aux crues ;
  • les sinistres liés aux eaux souterraines ;
  • les infiltrations par les fenêtres, les portes ou les murs.

Indemnisation

Tout résident ayant souscrit une garantie dégâts des eaux et qui est victime de ce type de dommages est pris en charge par l'assureur. Cette indemnisation couvre :

  • l'immobilier ;
  • les vêtements ;
  • la réfection des murs, plafonds et sols ;
  • les éléments de décoration.

En fonction des contrats d'assurance multirisque habitation, des exclusions sont toutefois possibles. Elles concernent notamment :

  • les dommages résultant d'un mauvais entretien des équipements sanitaires et autres ;
  • les dommages répétitifs sans qu'il y ait eu réparation des équipements mis en cause.

Lorsque l'assuré constate un dégât des eaux, il doit prévenir son assureur dans un délai de cinq jours ouvrés qui suit la date de l'événement. La victime devra faire parvenir à sa compagnie d'assurance un formulaire de constat amiable mentionnant la liste des biens endommagés. Si le montant des dégâts est peu important, la présence d'un expert n'est pas systématique. Dans ce cas, l'assureur indemnise la victime sur la base des déclarations et justificatifs joints à la demande. Ce dédommagement tient compte de la vétusté du mobilier, d'appareils électriques et autres objets détruits. De même, les travaux de réfection sont pris en charge par l'assureur sur présentation d'un devis dûment établi. Si les propositions d'indemnisation ne satisfont pas l'assuré, celui-ci a la possibilité :

  • de contacter son assureur pour tenter une négociation ;
  • de s'adresser au service consommateur ;
  • de recourir à un médiateur.

Les professionnels à votre service :

  • Peintres
  • Plaquistes
  • Plombiers
  • Assureurs
  • Sociétés de nettoyage