Comprendre l'assurance incendie

Comprendre l'assurance incendie
Comprendre l'assurance incendie
L'assurance incendie relève du contrat assurance multirisque habitation. Bien que non obligatoire, il est toutefois recommandé d'inclure cette option dans le contrat. Elle est d'ailleurs systématiquement proposée par l'assureur.


Assurance incendie : définition

L'assurance incendie est une garantie qui couvre les dégâts matériels suite à une propagation de feu à l'intérieur d'une habitation ou de ses annexes. Cette assurance peut s'étendre dans le cas d'implosion, d'explosion et de foudre.

Caractéristiques de l'assurance incendie

Garanties de base

L'assurance incendie couvre l'habitation et son contenu, dans les limites des capitaux assurés et de la franchise. Cette garantie peut être exercée lorsqu'un incendie est provoqué par :

  • un accident électrique ;
  • un excès de chaleur causé par un appareil électrique ;
  • un départ de feu occasionné par un ustensile de cuisson ;
  • un conduit de fumée ;
  • un produit inflammable stocké dans de mauvaises conditions ;
  • la présence d'objets inflammables à proximité d'une source de chaleur ;
  • un poêle ;
  • etc.

La garantie incendie couvre les victimes en cas de dommages matériels et dommages corporels suite à la présence de feu dans une habitation. Elle vise également les dommages occasionnés à une habitation voisine dans le cadre de la responsabilité civile. Bien souvent, une garantie complémentaire est indexée au contrat d'assurance, concernant notamment les débours liés à un sinistre, tels que :

  • frais de conservation des biens pendant la durée de remise en état du logement ;
  • frais de relogement de l'assuré et sa famille ;
  • frais de démolition en cas de destruction totale du logement par le feu.

Dans la plupart des contrats, sont mentionnées des exclusions. Néanmoins, il est possible de les garantir en optant pour une extension de garanties.

L'indemnisation

À la suite d'un incendie dans son logement, l'assuré est tenu d'informer son assureur dans les cinq jours ouvrés qui suivent la date du sinistre. La victime doit rassembler suffisamment de preuves pour être indemnisée. L'assureur dépêche sur les lieux un expert qui constate les dégâts occasionnés par le feu. Ces éléments d'appréciation sont indispensables pour évaluer le montant du préjudice. L'indemnisation à prendre en compte concerne :

  • les biens appartenant à l'assuré et aux autres occupants du logement sinistré ;
  • les éventuels frais médicaux et d'hospitalisation en cas de brûlure et/ou blessure ;
  • la remise en état du logement ;
  • le financement de la reconstruction en cas de destruction totale de l'habitation en question.

Si un tiers est à l'origine de l'incendie, l'assureur peut exercer un recours en responsabilité.

Les professionnels à votre service :

  • Plaquistes
  • Vitriers
  • Peintres
  • Pompiers
  • Assureurs
  • Sociétés de nettoyage