Comprendre et calculer la pension de réversion

Comprendre et calculer la pension de réversion
Comprendre et calculer la pension de réversion
À la mort du compagnon, le conjoint survivant peut dans certains cas recevoir une pension de réversion. On vous énonce ici quelles conditions il faut remplir et à combien s'élève l'allocation.


Qui peut bénéficier de la pension de réversion ?

La pension de réversion correspond à une partie de la retraite que percevait (ou aurait pu percevoir) le défunt. Vous devez répondre à trois conditions pour pouvoir prétendre bénéficier de l'allocation :

  • avoir été marié avec le défunt. Pacs et union libre ne donnent droit à aucune pension de réversion ;
  • avoir au moins 55 ans ;
  • ne pas disposer de ressources supérieures à 19 822,40 € par an.

Comment faire la demande de pension de réversion ?

Pour faire une demande de réversion, vous devez remplir un formulaire disponible sur le site du service public.

Si votre époux était fonctionnaire, l'imprimé à remplir est différent. Le formulaire diffère selon que le défunt faisait partie de la fonction publique d'État, territoriale ou hospitalière, et était ou non en activité au moment de son décès.

La demande doit être adressée, accompagnée des pièces justificatives, à la caisse de retraite dont vous dépendez (ou à celle de votre domicile) ainsi qu'à celle de votre conjoint. L'administration doit vous répondre dans les 4 mois. À défaut de réponse, cela signifie que votre demande est rejetée.

Comment calculer sa pension de réversion ?

La pension de réversion s'élève à 54 % de l'allocation retraite à laquelle le défunt avait droit. Elle est majorée en présence d'enfants ou en cas de handicap, mais ne peut en tout état de cause dépasser 10 137,96 € par an. Pour les fonctionnaires, l'allocation est égale à 50 % de la retraite de base et ne peut jamais être inférieure au minimum vieillesse.

Si le défunt a été marié plusieurs fois, la pension de réversion est partagée entre les conjoints et ex-conjoints survivants, au prorata de la durée de chaque mariage.Attention, il vous revient d'avertir la caisse de retraite de tout changement dans vos ressources. La pension est alors revue à la hausse ou à la baisse, voire suspendue. Si vous ne le faites pas, vous serez redevable des sommes indûment perçues.

Les professionnels à votre service :

  • Caisses de retraite
  • Mutuelles