Comprendre la pose d'ardoises


On ne peut pas poser des ardoises n'importe où. Il faut tenir compte de la région et de la pente du toit. La pose d'ardoise est ensuite effectuée, selon des techniques bien précises.



Où poser des ardoises ?

Les ardoises sont utilisées dans un grand quart nord-ouest, le Val de Loire, les Pyrénées et les Ardennes). Très solides et résistantes, elles présentent également une excellente étanchéité.

Pose d’ardoise : les différents types

Il existe deux sortes d'ardoises : naturelles ou artificielles. Les premières peuvent se poser sur un toit présentant une pente de 12°. Les secondes, en fibrociment, ont un aspect analogue aux ardoises naturelles, mais sont un peu plus légères. Elles peuvent être posées sur un toit avec une pente de 14°.

Comment poser des ardoises ?

La pose d'ardoise s'effectue à l'aide de crochets en inox ou en cuivre. Placer des crochets bosselés pour les ardoises artificielles (surface plane) et des crochets non bosselés pour les ardoises naturelles ou structurées. Vous éviterez les remontées capillaires entre les ardoises.

Il est possible de poser des ardoises :

  • selon différentes méthodes (recouvrement double ou à claire-voie) ;
  • et selon des motifs, que l'on peut souligner avec des ardoises de couleur.


La pose d'ardoise se fait par bandes d'1 m de large, du bas vers le haut, de la gouttière au faîtage. La première et la dernière rangée d'ardoises sont clouées sur la charpente, les autres sont tenues par les crochets aux liteaux.