Congés payés en contrat CDI

Par : Pierre-Jean Fabas - Dernière modification : 7 mars 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les CDI
calcul congés payés

Congés payés

Le régime applicable aux salariés en contrat CDI a subi de nombreuses modifications ces dernières années. Il est donc important de faire le point afin d'être certain de connaître les différents points essentiels.


Ouverture du droit aux congés payés

Avant d'acquérir des jours de congés payés, le salarié doit "ouvrir" son droit aux congés payés.

Depuis une loi du 22 mars 2012, ce droit est ouvert dès le premier jour de travail. Il n'est plus exigé que le salarié ait travaillé un temps équivalent à 10 jours de travail effectif. Cette réforme s'applique à chaque salarié présent à l'effectif de l'entreprise le 1er juin 2012.
 

Calcul des jours de congés payés acquis

tableau congés payés
Tableau synthétisant les principaux éléments

Une fois le droit ouvert, le gestionnaire de paie peut alors calculer les jours de congés payés que le salarié acquiert.

La période pendant laquelle le salarié fait l'acquisition des jours de congés payés se nomme "la période de référence".

La période de référence légale s'étend du 1er juin N-1 au 31 mai de l'année N.

C'est donc au 31 mai 2012, que le salarié connaît les jours de congés payés pour la période 1er juin 2012 au 31 mai 2013.

Droit maximum

L'article L 3141-3 du code du travail indique que la durée totale du congé payé ne peut excéder 30 jours ouvrables (5 semaines de 6 jours).
Cela correspond à l'acquisition de 2.5 jours ouvrables par mois en moyenne (30 jours / 12 mois = 2.5 jours ouvrables).

Le code du travail reconnaît par défaut le calcul du droit aux congés payés selon la méthode des jours ouvrables (6 jours par semaine). Mais il n'est pas interdit de chiffrer les congés payés acquis en fonction des jours ouvrés (5 jours par semaine).

Dans ce cas, le droit maximum sera de 25 jours (5 semaines de 5 jours).
 

Droit maximum
Calcul en jours ouvrés25 jours soit 5 semaines - Soit par mois 25/12 = 2.08 jours
Calcul en jours ouvrables30 jours soit 5 semaines - Soit par mois 30/12 = 2.50 jours

 

Utilisation des congés payés

On évoque tout d'abord une période, que l'on nomme "estivale" ou "période d'été", située du 1er mai au 31 octobre. Au cours de celle-ci, le salarié doit utiliser un minimum de 12 jours de congés payés consécutifs selon l'article L 3141-18.

Pendant cette période, le salarié ne peut pas prétendre à l'utilisation de plus de 24 jours ouvrables (soit 4 semaines). Exception faite des salariés justifiant de contraintes géographiques (DOM-TOM, etc.) qui peuvent utiliser les 5 semaines de suite.

La période allant du 1er octobre au 30 avril de l'année suivante correspond à la prise du solde des congés payés et des éventuels jours de fractionnement.

Les jours de fractionnement

Au 31 octobre de chaque année, le gestionnaire de paie doit évaluer le solde des congés payés correspondant au congé principal (on appelle congé principal, la période des 4 semaines).

Si le solde du congé principal est de :

  • au minimum 6 jours, le salarié bénéficie de 2 jours de fractionnement, soit 2 jours de congés payés supplémentaires ;
  • entre 3 et 5 jours, le salarié a droit à 1 jour de fractionnement.


Les jours de fractionnement sont dus :

  • obligatoirement si le fractionnement a été imposé par l'employeur ;
  • si le salarié est à l'origine du fractionnement avec l'accord de l'employeur.


Les jours de fractionnement ne sont pas dus :

  • si le salarié est à l'origine du fractionnement mais que l'employeur a demandé au salarié de renoncer au bénéfice des jours de fractionnement.

Licenciement, congés payés, CV...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu