Connaître les signaux universels de détresse

Savoir émettre un signal de détresse est essentiel
Savoir émettre un signal de détresse est essentiel
En cas de danger dans un environnement tel que la mer ou la montagne, il est essentiel de connaître les signaux de détresse.


Différents signaux de détresse

Il existe différents types de signaux de détresse. Vous pouvez les utiliser ensemble ou séparément. Ils se découpent notamment en signaux :

  • sonores ;
  • visuels.


Tout dépend ensuite de l'environnement dans lequel vous vous trouvez. Sachez toutefois que, quelle que soit la situation, le signal de détresse le plus connu reste le "SOS". Vous pouvez ainsi :

  • émettre un "SOS" sonore (3 sons courts, 3 longs, 3 courts) ;
  • faire un "SOS" visuel (3 éclairages courts, 3 longs, 3 courts) avec une lampe de poche ou toute autre source lumineuse (écran de téléphone portable par exemple).

En mer ou en montagne

Des méthodes spécifiques s'appliquent en fonction du danger et de l'environnement.

En cas de danger à bord d'un bateau, vous pouvez :

  • émettre un son continu (sifflet par exemple) ;
  • émettre un signal radio ("Mayday") ;
  • utiliser une radiobalise qui émet un signal constant ;
  • porter plusieurs coups de canon ou de fusil à une minute d'intervalles (plus compliqué si vous n'êtes pas équipé).
  • agiter les bras de haut en bas ;
  • actionner un fumigène et le garder à la main ;
  • lancer une fusée parachute dans les airs ;
  • créer des flammes (contrôlables bien sûr) et les agiter en les tenant à bout de bras ;
  • à défaut, montrer n'importe quelle source de lumière rouge ;
  • lever un pavillon rouge carré et mettre une boule en haut (signal longue distance) ;
  • à proximité d'autres bateaux : utiliser la combinaison des drapeaux November (damier bleu et blanc) et Charlie (lignes bleues, blanches et rouges).


Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter le code international des signaux maritimes sur Wikipédia.

En cas de noyade :

  • tenir à bout de bras un fumigène ou tout autre source de lumière rouge ;
  • agiter les bras avec des mouvements amples.


En plongée sous-marine :

  • à la surface : frapper la surface de l'eau en allongeant le bras de façon à être vu (de jour) ou agiter une lampe torche (de nuit) ;
  • sous l'eau : utiliser les codes de communication habituels en plongée.


En montagne :

  • utiliser vos bras en faisant de grands mouvements amples (alterner bras parallèles en l'air et bras tendus perpendiculaires au corps) ;
  • agiter un tissu rouge ou l'étaler sur le sol (normalement présent dans les trousses de secours pour la montagne) ;
  • refléter la lumière du soleil avec un miroir afin d'attirer l'attention des gens (faites un SOS avec si possible) ;
  • si vous êtes repéré, former un V avec vos bras (votre corps formant alors un Y, vous confirmez par "Yes" que vous avez besoin de secours).

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : plein air