Conseils pour des "lendemains de fête" souriants

Conseils pour des "lendemains de fête" souriants
Conseils pour des "lendemains de fête" souriants
Pour des lendemains de fête souriants, les meilleurs trucs consistent à anticiper avant et à éliminer au plus vite les effets après. Comment ? Essentiellement en buvant beaucoup d'eau. Voici quelques conseils.


Avant le repas, un maître mot : anticiper !

En prévision d'un repas de fête, le plus sûr moyen pour mieux digérer est de mettre son estomac au repos. Ainsi, au lieu de bien manger le repas précédent, prenez plutôt le parti d'un repas très léger composé par exemple d'une soupe de légumes, d'une salade fraîche et d'une tranche de jambon.

Si le repas de fête débute à une heure tardive, l'astuce pour limiter les envies de se jeter sur les petits fours c'est de manger une salade légère juste avant de partir pour le fameux diner. L'estomac calé provisoirement pourra ainsi mieux patienter jusqu'à l'heure du repas.

Outre ces recommandations, certains conseillent également d'avaler avant un dîner copieux et généralement bien arrosé, 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Ce remède de grand-mère permet de tapisser la paroi des intestins d'un film protecteur qui va faire une barrière au surplus d'alcool ingéré.

Pendant le repas, limiter les excès

Pour éviter d'avoir la gueule de bois et une indigestion lors d'un repas de fête, le mieux est encore de réduire autant que possible sa consommation d'alcool et de graisses. Facile à dire mais pas toujours à faire surtout lorsque l'on est en bonne compagnie et que le repas est appétissant.

Le meilleur réflexe est de manger et de boire lentement. Quelques astuces : au lieu de garder son verre à la main, mieux vaut le poser à chaque gorgée. A chaque plat, le fait de boire un verre d'eau limite la sensation de faim. En mangeant lentement, la tentation de se resservir est moins pressante.  Sachez que les effets de l'alcool et des graisses sont cumulatifs ! Quand vous n'avez plus faim, décliner poliment le prochain plat pour mieux vous réservez pour le dessert ! La prise d'une aspirine ou équivalent pendant le repas est déconseillée pour s'éviter des brûlures d'estomac encore plus douloureuses. En fin de repas, privilégiez l'eau gazeuse aux effets anti-nauséeux à une coupe de champagne.

Après le repas, éliminer les toxines

Après un repas riche et plusieurs verres d'alcool, il est indispensable d'aider son corps à éliminer les toxines accumulées. Sachez que naturellement, le rein passe à la vitesse supérieure pour éliminer plus vite les toxines. Résultat : l'envie d'uriner est plus fréquente et dépasse même la proportion de liquide ingérer ce qui provoque un déficit d'hydratation. Cette réaction normale explique pourquoi les lendemains de fête, la bouche est sèche et pâteuse et le mal de tête guette.

En buvant beaucoup d'eau pendant et après le repas, ces effets indésirables de la déshydratation s'estompent. Au réveil, il est déconseillé de boire du café noir qui a tendance à assécher encore plus la bouche. On lui préférera un thé vert réputé pour son pouvoir détoxiquant. Eviter également les produits laitiers lourds à digérer au petit déjeuner.

Idéalement, le lendemain de fête, il est conseillé de prendre de la soupe de légumes riche en souffre, un minéral réputé pour son pouvoir détoxiquant. Un peu d'exercice est également le bienvenu pour mieux faire passer les excès de la veille.