Conseils pour un trek dans le désert

Trek dans le désert : nos conseils
Trek dans le désert : nos conseils
Pas facile de savoir quoi emporter pour une marche de plusieurs jours dans le désert, loin du confort de la civilisation et de toutes infrastructures, dans le sable et à la belle étoile.


Le trek dans le désert

Dans notre imaginaire, le désert est une vaste étendue de sable, avec des dunes à perte de vue, un soleil de plomb. Il n'est pas rare de tomber sur une oasis, point d'eau salutaire. Mais le désert, ce sont aussi des chaînes montagneuses dont certains monts culminent à plus de 2000 mètres (ex : l'Atlas au Maroc), ou des steppes herbeuses qui courent vers des sommets enneigés (ex : désert de Gobi en Mongolie).

Les trekkings dans le désert (de sable) sont des trekkings de niveau soutenu, compte tenu des conditions et de l'isolement. Les étapes ne dépassent pas 5 heures en moyenne, et les haltes sont souvent nombreuses, par nécessité. La difficulté est en outre souvent adaptée à toute la famille. Et dans la plupart des cas, un guide vous accompagnera. Quant à vos charges, elles seront assurées par les chameaux du bât, ou les ânes.

1. Le sac à dos

L'idéal est que tout votre matériel soit contenu dans un grand sac de voyage (sans roulettes), plus facile à transporter. Pour ne pas blesser les animaux de bât, un sac souple est conseillé.

Votre sac à dos de randonnée pour la journée doit quant à lui être léger, avec un faible volume (20-30 litres). Il ne doit contenir que les seuls éléments dont vous avez besoin pour la journée. Limitez-vous ainsi à un appareil photo, des gourdes, un coupe-vent, une veste polaire si nécessaire, de la crème solaire, vos vivres et de l'eau. Le tout ne doit pas dépasser 15 kg.

N.B. : en méharée (randonnée organisée dans le désert à dos de dromadaire de type méhari), n'oubliez pas de prendre un mousqueton. Il vous servira à accrocher votre sac à votre chameau de selle.

2. Le sac de couchage

Les haltes ont souvent lieu sous de grandes tentes dressées par les accompagnateurs, ou bien en bivouac (campement provisoire). Pour vous protéger efficacement des tempêtes de sable, prévoyez un sac de couchage chaud (ex : duvet-sarcophage à température de confort entre - 5 et + 5 °C, les nuits étant froides dans le désert) et un drap léger. Un drap-sac en soie permet par ailleurs d'améliorer le confort du sac et de le garder propre.

Dans le désert, les différences thermiques entre le jour et la nuit (plus ou moins 20°C de différence en moyenne) renforcent la sensation de froid. Un bon duvet est alors essentiel. Une doudoune (poids léger), un bonnet et même des gants seront les bienvenus lorsque vous vous éloignerez du feu.

Bien que les nuits soient fraîches (5-10°C), ne ratez pas pour autant l'occasion de dormir à la belle étoile. Les nuits dans le désert offrent un ciel fascinant.

3. Les vêtements

Pour un trek dans le désert, emportez :

  • une veste chaude, pour les longues soirées autour du feu ;
  • un chandail épais (en laine) ;
  • un coupe-vent ;
  • des pantalons de toile légère, suffisamment amples pour ne pas entraver vos mouvements ;
  • chemises à manche longues (pour éviter les coups de soleil) et tee-shirts. Notez que les chemises à manches longues se substituent aisément aux tee-shirts. Elles laissent davantage circuler l'air entre le tissu et votre peau ;
  • un pantalon léger pour le soir, qui peut être un simple survêtement (ce pantalon pourra faire office de pyjama) ;
  • des sous-vêtements ;
  • des gants ;
  • un chapeau léger à large bord (ex : toile) ou un foulard.


N.B.: si naturellement vous privilégiez les vestes en duvet ou les polaires, sachez que ces dernières sont facilement inflammables.

4. Chaussures de randonnée pour le désert

Vous avez le choix entre deux types de chaussures, qui ont chacunes leurs avantages :

  • les chaussures de trail. Légères, c'est la solution la plus confortable, mais elle offre moins de protection que des chaussures montantes ;
  • les chaussures de trek montantes ou semi-montantes. Elles sont plus lourdes et ont le défaut de garder la chaleur, mais elles maintiennent davantage vos chevilles.


Dans tous les cas, il est essentiel que vous testiez vos chaussures avant le départ. Votre choix dépendra de votre expérience de la marche.

Pensez aussi à emmener une paire de sandales de marche pour le campement le soir. Elles vous permettront ainsi de soulager vos pieds après une journée de marche.

N.B. : certaines sandales sont robustes et conviennent même pour de longues randonnées. Elles sont dans tous les cas très agréables pendant les pauses.

5. Le matériel divers

Veillez à ne pas oublier :

  • des lunettes de soleil (avec étui) à verres filtrants (protection UV 100 %) et protections latérales (degré de protection 4) ;
  • gourde grand format ;
  • des pastilles de purification d'eau ;
  • un couteau de poche ;
  • du papier hygiénique biodégradable ;
  • une lampe-frontale (avec des piles et ampoules de rechanges) et/ou une lampe solaire (très légère et qui a une grande autonomie) ;
  • 2 grands sacs "poubelle" pour protéger vos affaires dans le sac contre le vent de sable ou la pluie ;
  • des sacs Ziploc® pour protéger vos affaires fragiles, à cause du sable en particulier (ex : appareil photo, etc.) ;
  • un sac poubelle étanche pour plusieurs jours pour ne pas laisser de traces (ex : Sea to Summit®) ;
  • un/des bâton(s) de marche pour ceux qui le souhaitent.

6. Le matériel collectif prévu par l'agence

Certaines agences de voyage prévoient aussi du matériel (tentes, bâches, matelas en mousse, matériel et batterie de cuisine, cordes...). N'oubliez pas de vous renseigner pour savoir ce qu'il est inutile d'emporter. Si vous devez emporter une tente, choisissez un modèle autoporté. L'installation dans le sable n'en sera que plus facile. Et si le vent souffle, disposez des sacs lourds aux quatre coins de la tente pour la maintenir.

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : plein air