Construire une cabane à outils

Armoire de jardin
Armoire de jardin
Dans un coin du jardin, une petite armoire est presque indispensable pour ranger ses outils de jardinage et stocker divers produits. C’est aussi une jolie construction qui attire l’œil. Pourquoi ne pas en fabriquer une vous-même ?


Avant de commencer

Cette petite remise ne nécessite pas de grandes connaissances en menuiserie.

Une fois votre sol arasé, il faut compter en moyenne une bonne journée pour la construire.

Evitez d’installer votre abri dans un endroit fortement exposé au vent. Veillez également à l’orientation des lieux pour profiter au mieux du soleil.

Matériel et outils nécessaires pour la cabane à outils

Matériel :

  • Montants : chevrons en pin traité de 6 cm de section. Longueur totale : 6,80 m ;
  • Entretoises : tasseaux de l 4,5 x Ep 3,5 cm. Longueur totale : 1,20 m ;
  • Cadre de la porte : tasseaux de 4 cm de section. Longueur totale : 4,80 m ;
  • Portes et murs : lambris en pin traité d’Ep 1,5 cm : surface totale de 5 m2 ;
  • Etagères et plancher : 4 plaques d’aggloméré de 80 cm de côté, Ep 2 cm ;
  • Toiture : 2 plaques d’aggloméré de 70 cm de côté, Ep 2 cm ;
  • Vis cruciformes de 3,5 x 30 mm et vis cruciformes de 5 x 50 mm ;
  • Equerres de chaise de 8 x 14 cm ;
  • Equerres de cadre de 8 x 14 cm ;
  • 2 équerres en T de 12 cm ;
  • Feutre bitumineux ;
  • Clous ordinaires ;
  • 2 charnières ;
  • Petit loqueteau de porte ;
  • 4 talons en plastique ou en caoutchouc ;
  • Peinture ou lasure.

Outils :

  • Scie ;
  • Tournevis ou perceuse-visseuse électro-portative ;
  • Vrille ;
  • Marteau ;
  • Etabli.

Etape 1 : bâtir les cadres

Armoire de jardin vue de côté
Armoire de jardin vue de côté

Prenez deux montants (chevrons de 6 cm de section x 1,70 m de hauteur) et fixez sur chacun d’eux cinq entretoises (tasseaux de 4,5 cm de largeur x 3,5 cm d’épaisseur x 70 cm de longueur).

Les entretoises sont montées sur les côtés intérieurs des poteaux, bord à bord. Le rentré de 1,5 cm permettra le logement des lambris entre les entretoises et les chevrons. Ces entretoises vont aussi former les supports des étagères.

Du haut vers le bas, la première entretoise est vissée au bout des deux montants, la seconde, la troisième et la quatrième 30 cm plus loin et la dernière à 10 cm de l’extrémité inférieure des montants.

Pour la fixation, réalisez des avant-trous dans les 2 pièces à la perceuse à l’aide d’un foret d’un diamètre inférieur à celui de la vis. Et n’oubliez pas de décaler les vis pour qu’elles n’entrent pas en contact !

Faites de même avec les deux autres montants de la cabane.

Enfin, réunissez ces deux cadres et fixez-les ensemble de la même manière.

Etape 2 : fixer la structure

Les entretoises ajustées sur les quatre pieds sont assemblées entre elles avec des équerres de chaises. Entre le montant et l’entretoise, les équerres de fixation avant de l’armoire sont des modèles dits potence.

Etape 3 : monter les étagères

Il faut maintenant installer les trois étagères et le plancher de la cabane.

Pour ces éléments, de l’aggloméré ou du contreplaqué de qualité "extérieur" de 2 ou 3 cm d’épaisseur conviendront, à raison de 4 plaques de 80 cm de côté.

Pensez à découper les coins des étagères intermédiaires à 5 cm : les étagères se caleront sur les entretoises.

Etape 4 : Poser le cadre de porte

Le cadre de la porte (tasseaux de 4 cm de section) s’encastre derrière les montants verticaux de la cabane et peut être monté en collé-vissé constituant une feuillure dans laquelle le battant de la porte vient s’incruster.

La porte a son point de fixation de charnière sur le montant du cadre.

Etape 5 : monter les cloisons et la porte

Utilisez du pin pour lambris de 1,5 cm d’épaisseur. Il offre une meilleure étanchéité que des planches ordinaires et une bonne cohésion. Sa minceur relative est compensée par la forte structure qui le soutiendra.

Les trois panneaux doivent mesurer 70 cm de côté et 1,60 m de hauteur. Les panneaux sont vite montés : les lambris se clipsent les uns aux autres. Clouez-les sur les entretoises.

Pour la porte, clouez trois pentures en Z sur la face intérieure de la porte. Celle-ci sera réunie aux montants du cadre de porte par deux charnières.

Etape 6 : monter la toiture

La toiture est supportée par une petite charpente à deux fermes. Celles-ci viennent se plaquer sur le sommet des quatre poteaux.

Les deux versants sont renforcés par une entretoise transversale. Les pans inclinés sont faits des mêmes tasseaux que les supports d’étagères. Un jeu de deux équerres en T, en profils plats, renforce les deux pans.

Le toit est constitué de panneaux d’aggloméré spécial "extérieur" (de 70 cm de côté, 2 cm d’épaisseur), fixés à la charpente par vissage ou collage. Quatre vis longues à tête hexagonale partant du socle de la charpente viennent fixer l’ensemble sur les poteaux.

Des bardeaux de feutre bitumineux cloués sur l’aggloméré forment le toit final.

Etape 7 : effectuer les finitions

Cet abri est réalisé en panneaux de bois traité à l’autoclave (anti-termites et anti-pourrissement) et ne nécessite donc aucun entretien particulier.

Vous pourrez cependant renforcer la protection par une lasure teintée ou par une peinture de votre choix.

Verrouillez l’ensemble avec un petit loqueteau de porte.