Le cormoran, le corbeau de la mer

Grand cormoran © Dominique Menier
Grand cormoran © Dominique Menier
À cou blanc, huppé, de Bougainville, de Magellan, pygmée ou impérial, il existe de par le monde 27 espèces de cormorans. Deux, simplement, sont visibles en France métropolitaine et c'est déjà trop aux yeux de certains. Il s'agit des cormorans huppés (phalacrokorax aristotelis) et du grand cormoran (phalacrokorax carbo).


Éthologie des cormorans

Les cormorans sont des poissons plongeurs. Ils peuvent, grâce au fait que leur plumage s'alourdit en se mouillant, plonger très vite et relativement profondément (jusqu'à 9 m) avec des apnées pouvant durer 60 secondes.
Cette faculté de mouiller ses ailes fait en retour qu'il n'est pas protégé du froid comme le sont les autres oiseaux marins au plumage "imperméabilisés". Il doit pour compenser la déperdition en calories manger des quantités anormales de nourriture et, c'est, vraiment la caractéristique de l'espèce, passer des heures comme un linge sur un fil, les ailes écartées pour les faire sécher.
Les cormorans nichent en colonies. Les nids dans les rochers sont faits d'algues, ceux faits à l'intérieur sont construits avec des branchages.
La ponte a lieu au printemps. Les oeufs de couleur jaune pâle sont au nombre de 3 ou 4. Ils incubent 4 semaines. Les petits sont nourris par les deux parents et restent au nid pendant 50 jours.
La durée de vie est de 20 ans en captivité.

Le grand cormoran

Séchage obligatoire !
Séchage obligatoire !

Le grand cormoran est un oiseau à l'aspect robuste et massif qui change complément de silhouette suivant que son cou est rentré ou déplié.
Les ailes sont longues, sa queue est en forme de losange.
Lorsqu'il est adulte il est de couleur noire avec le bas des joues et la gorge blancs.
Lorsqu'au printemps, il est en plumage nuptial une tache blanche apparait sur la cuisse.
Les pattes palmées sont noires.
Le bec de couleur jaunâtre est crochu en son extrémité.
Il a une longueur totale d'environ un mètre pour une envergure de 1,5 m. Il pèse entre 1, 8 et 3,2 kg.

Grand cormoran
Grand cormoran

Les grands cormorans sont grégaires et vivent en colonies nombreuses.
Ils effectuent des déplacements journaliers entre les dortoirs et les lieux de pêches. Ils pêchent et se déplacent le jour et dorment sur une falaise ou dans les arbres la nuit.
Ils pêchent en meute. Après que des éclaireurs aient testé le potentiel d'un étang, la troupe vient le piller en employant une méthode redoutablement efficace : certains oiseaux sont rabatteurs et poussent les poisons vers ceux qui les attendent sans bouger à leurs postes. Ce type de prédations existe également chez les pélicans et les loups.

Cormoran des Caraïbes ayant capturé un poisson alligator
Cormoran des Caraïbes ayant capturé un poisson alligator

La portion individuelle journalière d'un grand cormoran est estimée à 400 gr par jour ! Soit 164 kg en un an ! Soit 50 fois son propre poids.
Ils font ventre de tous les poissons ayant une taille de 10 jusqu'à 35 cm.
Poissons de mer comme les lieux, les petites morues, poissons d'eau douce comme les gardons, les tanches et les carpes sont leurs proies habituelles.
E. Brehm, relate dans l'Homme et les Animaux : "En mer il est probable qu'il ne se nourrit que de poissons sur le continent il mange aussi des vertébrés d'ordre inférieur. Dans le jardin zoologique de Vienne on remarqua que les cormorans s'exerçaient à la chasse des hirondelles. Que pendant les journées chaudes, ils enfonçaient le corps dans l'eau, la tête rejetée en arrière, le bec ouvert et guettaient les hirondelles. Au moment favorable ils détendaient rapidement le cou, saisissaient l'imprudent oiseau, le tuaient d'un coup de bec et l'avalaient en un clin d'oeil."

C’est lui l’envahisseur !

Le cormoran se « branche » pour la nuit
Le cormoran se « branche » pour la nuit

Comme les hordes vikings et normandes du premier millénaire les cormorans déferlent des régions maritimes du Nord pour envahir nos terres en remontant les fleuves depuis leurs estuaires.
Pendant longtemps ils se contentaient de venir passer l'hiver le long de nos côtes pour retourner, le printemps venu, nicher sur les rivages nordiques de la Scandinavie aux Pays bas. Depuis quelques années, ils ont pris l'habitude d'envahir l'ensemble de nos terres dés le mois d'octobre pour n'en repartir qu'à la fin mars. En même temps les populations nicheuses se sont elles aussi multipliées sur le littoral de la Manche et la Mer du Nord mais également toujours de plus en plus à l'intérieur des terres.
Cette prolifération est mal supportée de la part des pisciculteurs qui voient l'élevage des poissons compromis, sinon anéanti par les appétits de ces nouveaux arrivants qui lorsqu'ils s'attaquent à un bassin le vide jusqu'au dernier de ses occupants.
Ces oiseaux se sont adaptés à la vie loin des rivages. Malgré leurs pattes palmées, ils sont capables de se brancher pour passer la nuit dans les hauteurs des frondaisons. Ils nichent dans les arbres où ils font leurs nids en utilisant des branches au lieu d'utiliser des algues.
C'est maintenant plus une centaine de milliers de cormorans qui hibernent en France contre simplement 14 000 individus en 1983.

Le cormoran huppé

Cormoran huppé
Cormoran huppé

Il est plus petit que le grand cormoran dont outre la taille il se distingue facilement par la huppe qui le coiffe et la couleur verdâtre de sa robe.
Il a une tache jaune bien marquée à la base du bec.
Sa longueur est de 70 à 80 cm pour une envergure de autour du mètre. Son poids varie de 1,8 à 2,2 kg.
Il est moins commun en France que le grand cormoran.
Il hiberne le long de la façade maritime ouest allant de la Mer du Nord, jusqu'à la Loire Atlantique ainsi qu'en Corse.
Il est nicheur en Bretagne, en Normandie et en Corse.
Ils se nourrissent de poissons de mer comme les sprats, les lançons, ou les petits merlans.
Les cormorans huppés sont plutôt solitaires et son actifs de nuit comme de jour.

Carte d’identité du grand cormoran

Ordre des pelecaniformes
Famille des phalacrococidae
Espèce : phalacrokorax carbo

Article réalisé par Jean-Pierre Fleury.

Cet article a recueilli 11 avis. 82% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".