Les cormorans et les hommes

La Chine éternelle
La Chine éternelle
De nos jours les cormorans sont considérés par certains comme la onzième plaie de l'Egypte. Mais avant d'instruire à charge contre l'Attila des étangs, il serait bon de songer qu'ils ont longtemps servi les hommes en pêchant pour eux, en leur offrant de l'engrais pour leur champs et bien d'autres choses bien surprenantes.


Étymologie

Il s'appelle corvu marinu en sarde, corvo marinho en portugais, cormoran en français.
Dans toutes les langues d'origine latine il est le corbeau de mer. La forme actuelle du mot vient de l'ancien français corp pour corbeau et marenc pour mer.
Virgile parle de lui comme l'oiseau plongeur qui se sèche au soleil.
Au Moyen-âge, il s'appelait encore cormareng.
Le cormoran fut aussi appelé pélican chinois.
En langage scientifique il est encore phalacrokorax, le corbeau chauve, en allusion au grand cormoran qui a la tête blanche lorsqu'il est en plumage nuptial.
Le grand cormoran est phalacrokorax carbo, carbo à cause de sa couleur identique à celle du charbon. Le cormoran huppé est aristotelis en hommage à Aristote qui a été un des premiers à tenter la difficile mais au combien nécessaire aventure de la classification scientifique des animaux.
On appelle communément cormoran un homme fort maigre.

Anhinga africain
Anhinga africain

Les anhingas ne sont pas des cormorans
Les anhingas, en anglais snake-bird, ordre des Pélécaniformes de la famille des anhingidés. Ils vivent dans les eaux chaudes tropicales des mangroves d'Afrique et d'Amérique du Sud et centrale.

Le cormoran pêche pour les hommes

Pêcheuse chinoise avec ses cormorans
Pêcheuse chinoise avec ses cormorans

Les chinois (autrefois les japonais) domestiquent le grand cormoran qu'ils habituent à aller pêcher le poisson et à le rapporter à son maître. Pour l'empêcher de pécher pour son propre compte et d'avaler ce qu'il vient de prendre, on lui passe un anneau autour du cou. C'est bien sur en récompensant leurs auxiliaires avec des morceaux de poissons que les pêcheurs chinois les encouragent à persévérer.

Lac de Dojran
Lac de Dojran

Autrefois les anglais dressaient aussi des cormorans pour la pêche. Il aurait même existé une charge de cormorantier de la reine Victoria.
Cette pratique, autrefois relativement courante en France est tombée aujourd'hui en désuétude ; pourtant, certains n'hésitent pas à enfreindre la loi pour la faire revivre.
Sur le lac de Dojran aux confins de la Macédoine et de la Grèce, il y encore une dizaine d'années il m'a été donné de côtoyer des pêcheurs dans un décor semblant ne pas avoir changé depuis l'Antiquité, qui vivaient d'une activité saisonnière originale.
Cet immense lac voit tous les ans ses eaux baissés au milieu du printemps. Pour fuir les cormorans dont ils ont une peur atavique, les poissons se regroupent en se réfugiant naturellement dans la forêt de roseaux qui borde le lac. Pour les concentrer encore plus et les faire entrer dans des nasses les pêcheurs se servent de qu'ils ont en abondance : des cormorans plus ou moins domestiqués qui finissent le travail de leurs congénères sauvages en poussant les poissons vers les hauts fonds où espérant leur échapper ils entrent dans les pièges des humains.

Les cormorans une aubaine pour l'agriculture et la Haute-Couture
Les cormorans sont des grands transformateurs de la matière organique. Ils fientent autant qu'il mangent c'est-à-dire énormément.
Leurs dortoirs où ils se réunissent par milliers pour passer la nuit sont recouverts parfois par des milliers de tonnes de déjection qui lorsqu'on veut bien leur donner le nom de guano devient de l'or blanc et a fait la fortune d'aventuriers au Chili et celle des paysans dans nos campagnes. Avant que l'on sache faire des engrais chimiques avec des phosphates le meilleur amendement pour les terres agricoles était ce sous produit de la digestion de nos oiseaux.
D'étranges villes minières se créèrent au Pérou et sur la côte Est de l'Afrique pour exploiter les filons dont les richesses furent importées en France et ailleurs. Un des pionniers de ce commerce fut un des proches aïeux de Christian Dior qui fit fortune en en faisant transiter des quantités énormes par les ports de nos côtes en particulier celui de Granville, sa ville natale. Peut-être que sans cette manne offerte par les cormorans le petit Christian n'aurait pas eu la possibilité d'exprimer ses incomparables talents de créateur...

Retour de pêche
Retour de pêche

La viande du cormoran est immangeable
Seuls quelques textes font état de consommation de viande de cormoran qui semblait être apprécié des lapons en raison de sa richesse en graisse.
Les oeufs de cormorans sont ils consommables ? Pourquoi pas ; il semblerait qu'ils aient longtemps étaient collectés dans les nids en Hollande (comme les oeufs de vanneaux) et en Scandinavie (comme les oeufs de guillemots). La fin de cette collecte ou celle des destructions des oeufs sur ces nids par des pêcheurs est parfois avancée comme un des facteurs du déclenchement de la prolifération actuelle.
Les cormorans ne figurent pas sur la liste des espèces chassables. Mais pour faire face à leur prolifération et pour permettre aux pisciculteurs de protéger leur ressource, des arrêtés préfectoraux individuels de destruction peuvent être accordés à ceux qui en feraient la demande. Le préfet fixe un quota départemental validé par le ministère de l'écologie.

Article réalisé par Jean-Pierre Fleury.