Coupe du monde de football 2014 : les symboles

Coupe du monde de football 2014 à Rio
Coupe du monde de football 2014 à Rio
Une Coupe du monde, ça ne se prépare pas en quelques jours. Le Brésil a appris qu’il accueillerait cette compétition internationale le 30 octobre 2007 (on sait d’ailleurs déjà que le Mondial-2018 se déroulera en Russie et le Mondial-2022 au Qatar). Le temps de construire des stades et de parfaire tous les aspects, image comprise.


Les symboles visuels

Un logo a été créé pour l’occasion. Vert, jaune et rouge, il représente trois mains qui s’unissent pour prendre la forme du trophée réservé au vainqueur.

Fuleco, mascotte de la coupe du monde de football 2014
Fuleco, mascotte de la coupe du monde de football 2014

À chaque Coupe du monde sa mascotte. La version 2014 est un tatou du Brésil, une espèce en voie de disparition. Il est jaune avec une carapace bleue, il s’appelle Fuleco (contraction de futebol et ecologia), il a 14 ans, il aime danser et le football. Ses joueurs préférés sont Pelé et Ronaldo. Et comme toutes les mascottes, il a l’air vraiment sympa.

Plus d'informations sur le site de la Fifa.

Les symboles auditifs

L’hymne officiel de la Coupe du monde 2014, la chanson qu’on entendra avant chaque match à la télévision, c’est Dar um Jeito, interprété par Wyclef Jean, Carlos Santana, Avicii et Alexandre Pires.

En revanche, la chanson officielle, celle qu’on entendra partout, dans les stades, à la radio, chez nos amis, en boîte de nuit (comme le fameux Waka waka de Shakira pour la Coupe du monde 2010), c’est We are one (Ola ola), chantée par Pitbull, J-Lo et Claudia Leite.

Les symboles sportifs

Brazuca, ballon officiel de la Coupe du monde 2014
Brazuca, ballon officiel de la Coupe du monde 2014

Le ballon officiel, conçu par Adidas, dévoile des courbes rouges, bleues et vertes sur fond blanc. Il a été nommé Brazuca après un vote des internautes brésiliens. Brazuca a été élu avec 77,8 % des voix face à Bossa Nova (14,6%) et Carnavalesca (7,6%).

Le Brazuca Final Rio, le ballon réservé à la finale, s’inspire complètement du Brazuca mais reprend les couleurs du trophée, à savoir l’or et le vert.